2017/02/08

Michaël Peiffer: «Place aux nouveaux modes de travail»




Entreprises Magazine via Les Frontaliers @lesfrontaliers



«Le digital est arrivé à maturité. Du statut de simples “gadgets technologiques”, les équipements digitaux se sont imposés au point de devenir de réelles sources de valeur pour l'entreprise.

»La capacité à accéder à l'informations en temps réel, à être connecté sans contrainte de lieu, de temps ou d'équipement (ce que l'on appelle “any time, any where, any device”) offre au salarié une liberté de mouvement inédite et des opportunités de collaboration toutes nouvelles. Cela se traduit par de nouveaux modes de travail qui profitent tant aux individus qu'à l'entreprise.


»Avoir le choix

»Les salariés s'attendent aujourd'hui à disposer dans le cadre professionnel du même niveau de confort que chez eux.

»En France, 86 % des jeunes qui arrivent sur le marché du travail s'attendent à être équipés de terminaux mobiles par leur entreprise.

»Bénéficier de conditions de travail flexibles constitue également un point important pour les jeunes générations : 96 % s'attendent à avoir le choix quant à leur lieu de travail et 83 % quant au moment où ils travaillent.


»Adopter un “style de travail”

»Grâce aux ordinateurs portables, aux smartphones, aux tablettes et à la virtualisation du poste de travail, l'espace de travail devient mobile et devient moins une affaire de lieu que de connectivité, et ce même pour les fonctions de support.

»Les espaces de travail d'hier laissent la place à la notion de “style de travail”, permettant à chacun d'adopter un mode de travail compatible avec son style de vie, dans une relation renouvelée et encore à construire avec l'entreprise.

»Certains salariés “ne sont jamais à leur bureau quand ils sont dans l'entreprise. Ils n'ont pas vraiment besoin d'un espace de travail dédié même s'ils vont au bureau tous les jours”. L'espace inoccupé est réalloué en fonction des besoins de l'entité. Le travail flexible n'est pas seulement un moyen d'améliorer la qualité de vie de collaborateurs, c'est aussi un véritable accord gagnant-gagnant pour les entreprises en termes de productivité et d'optimisation des actifs immobiliers.


Grâce aux ordinateurs portables, aux smartphones, aux tablettes et à la virtualisation du poste de travail, l'espace de travail devient mobile et devient moins une affaire de lieu que de connectivité, et ce même pour les fonctions de support. Les espaces de travail d'hier laissent la place à la notion de “style de travail”, permettant à chacun d'adopter un mode de travail compatible avec son style de vie, dans une relation renouvelée et encore à construire avec l'entreprise.

»Briser les silos existants

»La collaboration étendue permet de construire une nouvelle relation avec l'environnement externe. Les entreprises encouragent la collaboration pour tisser des liens entre les équipes dispersées géographiquement, briser les silos, gagner en flexibilité, se montrer plus innovantes… et plus compétitives.

»Puis la nécessité d'échanger avec un environnement plus large de partenaires et de clients amène les entreprises à étendre le travail collaboratif à un réseau toujours plus large et plus dense de fournisseurs, de clients et de partenaires, par des modèles de travail flexibles.

»La transformation des espaces et des équipements permet d'estomper les frontières entre les niveaux hiérarchiques et les zones géographiques. Les possibilités offertes par le digital ont amené les entreprises à s'ouvrir en termes de lieux, d'innovation, de collaboration et même de “coopétition”.


»Coopérer toujours plus

»Par exemple, la SNCF possède des espaces spécifiques dans ses nouveaux bureaux pour accueillir ses partenaires et ses clients, qui ont accès au Wi-Fi de la SNCF et qui peuvent utiliser ces espaces même après leur réunion.

»Cette initiative suit la tendance du corpoworking : avoir un espace dédié que l'on peut partager avec des parties prenantes externes est utles pour les entreprises qui travaillent en coopération élargie avec des partenaires, des clients et des fournisseurs.

»La cocréation, le cotravail, la co-innovation sont les nouveaux modes de travail procédant de la transformation digitale.

»Dans ce contexte, être à jour au niveau des innovations technologiques et fournir des équipements de travail efficaces répond à une problématique RH et de recrutement.

»C'est précisément ce qui anime Microsoft dans son projet sur les modes de travail : “(…) attirer les talents, les retenir et les développer, les rendre plus efficaces. C'est un contrat gagnant pour tous : pour le collaborateur, pour l'entreprise, pour son image et sa performance. Nous créons une sorte de cercle vertueux en investissant intelligemment sur le sujet”.»





Innovation et idées

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire