2017/01/13

«Gérond’if : création du Gérontopôle d’Ile-de-France»




Silver Eco @SilverEco_Fr



«Gérond’if, le Gérontopôle d’Ile-de-France, a été officiellement crée en juillet 2016. Il a pour ambition de rassembler les acteurs publics et privés à but non lucratif du secteur sanitaire et médico-social, les chercheurs dans les domaines médicaux et des sciences économiques et sociales, les cliniciens, les professionnels de soin, de services à domicile ainsi que les industriels de la Silver Economie.

»Fondé par l’AP-HP, la FHF, la FEHAP, l’URIOPSS et la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, Gérond’if a pour vocation de fédérer les acteurs intervenant dans les champs de la gériatrie et de la gérontologie en Ile-de-France.


»Créer un effet de levier en matière de recherche et d’innovation

»Gérond’if cherche à dynamiser et promouvoir la recherche, l’innovation et la formation via l’accompagnement des personnes âgées, la prévention des conséquences du vieillissement ou encore le maintien dans l’autonomie.

Gérond’if cherche à dynamiser et promouvoir la recherche, l’innovation et la formation via l’accompagnement des personnes âgées, la prévention des conséquences du vieillissement ou encore le maintien dans l’autonomie.

»Par ailleurs, il ne se substitue pas aux organismes déjà existants mais souhaite créer des conditions propices grâce auxquelles les différents acteurs pourront se connaitre et collaborer entre eux.

»Financé à ce stade principalement par l’ARS Ile-de-France et les membres fondateurs, notamment l’AP-HP, ce gérontopôle régional vise à faciliter le transfert de la recherche et des progrès réalisés dans le domaine de la gérontechnologie vers le soin, le secteur médico-social, la médecine de ville et les services à domicile.


»Fédérer une communauté de professionnels de la gériatrie et de la gérontologie

»Cette structure permettra de créer une communauté régionale de professionnels intervenant dans les secteurs de la gériatrie et de la gérontologie. Gérond’if doit également contribuer à évaluer les actions menées en matière de prévention, de soins, d’aide technique et de formation des professionnels.

»Des actions ont d’ores-et-déjà été engagées, comme l’élaboration d’un passeport de compétences gériatriques, l’expérimentation de solutions ou de services gérontechnologiques, l’étude de l’impact fonctionnel d’ateliers de prévention du bien vieillir, ou encore l’évaluation du risque hémorragique chez des sujets très âgés traités par un nouvel anticoagulant.»





Innovation et ressources

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire