2016/10/12

«Des concours pour stimuler la créativité et l’économie du fenua»




La Dépêche de Tahiti @ladepeche. V.H.



«Les porteurs de projet ont jusqu’au 26 octobre pour déposer leurs dossiers

»Trois nouveaux concours de création et développement économique des entreprises ont été lancés, hier, par le ministre en charge de la Relance économique et du Numérique, Teva Rohfritsch.

»Ils concernent les secteurs de l’agroalimentaire, de l’économie circulaire et du numérique et sont ouverts à tout porteur de projet “suffisamment matures pour démarrer et se traduire soit par la création de nouvelles entreprises, soit par la création de nouveaux départements dans des entreprises existantes”, explique le ministre.

»“C’est un concours qui vient dans le cadre du plan d’action économique qui a été annoncé par le président Édouard Fritch à l’ouverture de la session de l’assemblée au mois d’avril, et financé par le collectif budgétaire du mois de juin.

»Il y a aussi les aides à l’équipement des entreprises qui ont été rétablies, l’aide aux commerces de proximité et aux prestataires de service, et puis, il y a les financements de la Sofidep.

Le jury, placé sous la présidence du ministère en charge de la Relance économique et du Numérique, sera composé de représentants de l’administration, de représentants des professionnels de l’entreprise (Medef, CGPME, CCISM, Sofidep) et de Tahiti Fa’ahotu, qui coordonne les trois concours.

»J’avais annoncé, la semaine dernière, que nous mettons 400 millions dans la Sofidep pour aider au financement de la création d’entreprises et ce concours vient apporter un plus.

»C’est-à-dire qu’on vient en plus, sur le contenu de ces projets, essayer de déclencher une émulation et donc de décrocher les meilleures idées qui pourront obtenir ce coup de pouce du Pays.”

»Car c’est bien une aide financière qui est à la clé pour les lauréats de chaque concours: 5 millions pour le 1er, 4 millions pour le 2e, 3 millions pour le 3e, et trois prix d’encouragement de 500 000 F.

»Concernant chacun des domaines visés par ce concours, il s’agira, dans le détail pour:

»_ l’agroalimentaire: de stimuler la création, le développement et la mise sur le marché de projets économiques et/ou la réalisation d’investissements structurants dans le secteur agroalimentaire tout en soutenant une alimentation sûre, saine et durable, avec pour objectif notamment d’accélérer la modernisation de ses procédés ou outils de production pour la fabrication de produits, ou la création ou la mise en œuvre de nouveaux produits ou services;

»_ l’économie circulaire: de stimuler les méthodes de réduction de la consommation de matières premières et d’énergies en améliorant leur utilisation et en promouvant une consommation responsable;

»_ le numérique: de stimuler la création, le développement et la mise sur le marché de projets numériques innovants ou d’intégration originale au contexte de la Polynésie française.


»Le jury, placé sous la présidence du ministère en charge de la Relance économique et du Numérique, sera composé de représentants de l’administration, de représentants des professionnels de l’entreprise (Medef, CGPME, CCISM, Sofidep) et de Tahiti Fa’ahotu, qui coordonne les trois concours.

»Les dossiers de candidature et les règlements des concours sont disponibles sur demande par mail à Tahiti Fa’ahotu: info@tahitifaahotu.pf ou sur les sites www.tahitifaahotu.pf / www.dgae.gov.pf / www.dgen.pf / www.presidence.pf

»Les candidats doivent impérativement s’inscrire avant le mercredi 26 octobre, à midi.»





Un innovateur

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire