2016/05/06

Anthony Hié: «Transformation Digitale : Il est temps d’augmenter le QI Numérique de la DSI!»




Chronique de Anthony Hié, Directeur des Systèmes d'Information, DSI - Institut Catholique de Paris. Journal du Net



«La transformation numérique doit pousser les entreprises à revoir la maturité organisationnelle de leur DSI pour plus d’efficience et de compétitivité...


»QUI Numérique ou QI Digital ?

»La transformation numérique est désormais au centre des préoccupations des entreprises à travers le monde. Elles tentent d’améliorer leur QI Digital en recherchant la meilleure approche possible et en multipliant les expérimentations. Le principal frein au changement est sans aucun doute son organisation humaine (le QUI), ancrée dans une logique encore trop hiérarchisée et souvent trop peu centrée sur une confiance indispensable pour libérer les énergies créatrices. Selon une étude HBR Analytics Services Survey 2015, l’évolution de la structure organisationnelle ne serait envisagée qu’à 29% par les entreprises dans l’objectif d’être plus compétitives... on imagine aisément les marges de progrès !


»Orientation services et innovation en tête…

»Dans ce contexte de transformation numérique, il est intéressant de regarder les évolutions possibles de l’organisation humaine et les processus qui l’animent. Par exemple, mettre à disposition des espaces de co-création dans une logique d’apprentissage permanent et collaboratif permet un partage des ressources avec le groupe et utilise ce même travail réalisé en groupe pour progresser.

Dans ce contexte de transformation numérique, il est intéressant de regarder les évolutions possibles de l’organisation humaine et les processus qui l’animent.

»On pourra alors utiliser les COOC (Corporate Open Online Courses), comme plateforme numérique d’échange et d’apprentissage permanent. La structure de l’activité en devient plus agile, ouverte à collaboration transversale et donc diffuse plus largement une culture orientée services. Les parcours d’exploration et de découvertes favorisés par une approche Design Thinking sont ainsi plus libres et permettent un cheminement de plus vers l’innovation.


»Dessine-moi une DSI N-Centric !

»Pour gagner en compétitivité, l’organisation de l’entreprise doit pouvoir être "challengée" par sa DSI. La Direction des Systèmes d’information et du Numérique (DSIN) se construit autour de l’orientation client et de l’innovation, deux bornes reliées par des processus transverses (ITIL, Design Thinking...) assurant la cohérence et la performance de sa propre organisation. Le modèle de "maturité de la DSI" 2016 proposé par Christophe Legrenzi, Président du cabinet de conseil Acadys, propulse les systèmes d’information et l’entreprise vers le numérique en complétant l’approche services par un logique de partenariat permettant la co-contruction de solutions. Dans un statut avancé, elle sera en mesure d’effectuer un travail d’optimisation des processus et de co-création, en se positionnant directement au cœur du business modèle en mode « entrepreneurship ».


»Imagine-moi une DSIN C-Centric...

»Client, Collaboratif & C-Level centric (CEO, CHRO, CMO, CFO...). Ces 3C doivent être au centre des préoccupations de la DSIN. Il est temps de créer un nouveau modèle structurel totalement intégré à l’organisation et collaboratif pour une adaptation permanente aux changements. Il faut faire tomber les silos organisationnels et laisser les problèmes d’ego de côté. Les mutations numériques nécessitent une veille et une anticipation permanente de tous les services de l’entreprise pour co-créer de nouveaux business modèle ou tout simplement créer de la valeur...

»Cloud, Bigdata, Blockchain, CRM, ERP, ITSM...Il y a de toute façon une formidable opportunité d’utiliser le numérique et l’innovation pour transformer la manière dont l’humain travaille en interne au service de tous ! Alors êtes-vous prêt à augmenter le QI numérique de votre DSI ?»





L’exécution de l’innovation

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire