2016/04/01

José Diz: «Software AG: éditeur de 40 ans et agitateur de l’innovation digitale?»




Silicon



«Créée en 1969 et présente dans 70 pays, Software AG emploie 4400 employés (dont 1700 consultants) pour plus de 2 millions de clients. Derrière la Digital Platform de cet acteur informatique majeur, il est indispensable de comprendre son positionnement, ses choix et ses ambitions.

»“Grâce à 40 ans d’expérience dans l’informatique d’entreprise et au savoir-faire de nos équipes, notre activité Digital Business a progressé de 9% sur 2015, et de 23% sur le quatrième trimestre 2015,” s’est réjoui Karl-Heinz Streibich, CEO de Software AG à l’occasion du Cebit 2016 à Hanovre, ces jours-ci. “Pourtant, nous avons lancé notre plateforme digitale il y a à peine un an! Désormais, Software AG coopère avec les leaders mondiaux de divers secteurs pour les accompagner dans la planification, la conception et l’exécution opérationnelle de leur transformation numérique.”

»De multiples rachats pour une plateforme best-of-breed Effectivement, le numéro deux du logiciel allemand derrière SAP a patiemment conçu sa plateforme autour de Webmethods (SOA, rachetée en 2007) et d’IDS Scheer (BPM racheté en 2009, avec sa suite Aris pour la modélisation de processus).

»Pour y parvenir, elle a rempli son panier avec diverses acquisitions dont Terracotta (In-memory acheté en 2011), LongJump (PaaS pour PME acquis début 2013), Apama (CEP racheté à Progress Software en juin 2013), Alfabet (gestion d’architectures et de portefeuilles applicatifs en juin 2013), la solution d’analyse temps réel Jackbe en août 2013 ou Metamark (mobilité, acquisition en mai 2014). Une mosaïque dont l’éditeur a intégré les divers modules pour bâtir sa Digital Platform (voir illustration).

»“Après une phase de consolidation et de croissance sur la période 2006-2008, Software AG est devenue un acteur leader de son marché de 2009 à 2011, avant d’entamer le virage de la Transformation Digitale dès 2012,” résume le CEO. “En 2015, notre Digital Platform a marqué une accélération que nous poursuivrons avec un objectif de croissance de 5% à 10% sur notre activité Digital Business. Au coeur de la transformation de l’entreprise, l’agilité est devenue l’atout décisif. Il y a quelques jours, le dirigeant d‘une grande entreprise me confiait que l’agilité était désormais plus importante que la stratégie elle-même. Et c’est justement la raison pour laquelle Software AG focalise tous ses efforts sur cet aspect.”


Au coeur de la transformation de l’entreprise, l’agilité est devenue l’atout décisif. Il y a quelques jours, le dirigeant d‘une grande entreprise me confiait que l’agilité était désormais plus importante que la stratégie elle-même.

»L’ERP enfin détrôné par la plateforme pour libérer l’innovation

»L’éditeur veut à tout prix distinguer sa plateforme des approches de ses concurrents, pourtant candidates alternatives.

»“Pour Software AG, il ne s’agit pas d’un produit, mais bien d’une plateforme,” insiste le Dr. Wolfram Jost, directeur technique chez Software AG. “Il s’agit d’un ensemble intégré de technologies et d’outils pour gérer la transformation numérique et implémenter de nouveaux concepts métier. La plateforme métier numérique (Digital Business Platform) incarne la fondation technologique de la transformation numérique. C’est terminé: l’ERP n’est plus le pilier central du système d’information.

»Il devient l’un des éléments applicatifs de la plateforme. Autour de cette dernière reposent et s’exécutent les diverses applications de l’entreprise. Intégrant toutes les technologies nécessaires et à venir, elle permet également de concevoir des applications de dernière génération.”

»Selon l’éditeur, toute entreprise devra acquérir des compétences pour les technologies animant cette plateforme, au même titre qu’elle a acquis des savoirfaire pour les progiciels.

»Et le CTO complète l’argument: “Dans l’ère pré-digitale, l’innovation restait liée aux produits et donc aux vendeurs.

»Ainsi, les silos applicatifs sont devenus complexes et difficiles à gérer. Dans le monde digital, la co-innovation entre clients et vendeurs (mais aussi entre informaticiens et métiers de l’entreprise) apportera l’agilité et la flexibilité nécessaire à des stratégies évolutives. L’innovation monte d’un cran en évoluant de l’accélération de ce que nous savons pour dégager un ROI, vers l’innovation au-delà de notre sphère de savoir grâce à l’expérimentation.”»





L’exécution de l’innovation

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire