2016/04/26

Christophe Lefevre: «Cergy-Pontoise : l’agglomération acte la hausse des impôts»




leparisien.fr



«Pour sa première séance de conseillère communautaire, Bénédicte Ariès a eu droit à un menu de choix. La conseillère municipale (EELV) de Pontoise (remplaçante de Corinne Brami, démissionnaire) et les 58 autres élus cergypontains ont voté ce mardi le projet de territoire pour la période 2016-2020.

»Un document qui comprend notamment le Programme Local de l’Habitat, le Programme Pluriannuel d’Investissement et le pacte financier et fiscal.


»Des impôts en hausse en 2016

»Comme prévu après le débat d’orientation budgétaire, les élus ont voté une augmentation des taux des impôts. Le taux communautaire de la taxe d’habitation s’établira en 2016 à 7,41 % et le taux communautaire de la taxe foncière sera de 1,91 %, soit une augmentation globale en moyenne de 3,9 % et 3,6 %. Soit une augmentation moyenne par ménage de 31 € pour la taxe d’habitation et 32 € pour la taxe foncière. “Une décision qui n’est pas facile à prendre”, selon le président (PS) Dominique Lefebvre, et qui a suscité de nombreux débats dans l’assemblée.

La conseillère municipale (EELV) de Pontoise (remplaçante de Corinne Brami, démissionnaire) et les 58 autres élus cergypontains ont voté ce mardi le projet de territoire pour la période 2016-2020, un document qui comprend notamment le Programme Local de l’Habitat, le Programme Pluriannuel d’Investissement et le pacte financier et fiscal.

»1 656 logements supplémentaires par an. Le Programme Local de l’Habitat (PLH) prévoit de poursuivre un effort de construction élevé, avec notamment 1 656 logements supplémentaires par an, soit 9 936 logements d’ici 2021. Un objectif réparti entre les différentes villes, à commencer par Cergy (3 439 logements prévus), Pontoise (1 451), Saint-Ouen-l’Aumône (852), Osny (758) et Jouy-le-Moutier (745). Le PLH prévoit notamment 400 logements sociaux supplémentaires par an, soit 2 400 en 6 ans. Pour une agglomération qui comptait au 1er janvier 2016, 203 528 habitants, soit 11 789 habitants de plus qu’en 2005. Sur les 13 communes de la CACP, 6 dépassent les objectifs de la loi SRU (25 % de logements sociaux), 5 sont en rattrapage mais présentent des taux élevés, 2 ne sont pas soumises à la loi SRU.

»280,2 M€ investis. La CACP va investir 280,2 M€ sur cinq ans, soit 56,1 M€ par an. L’effort est notamment mis sur les groupes scolaires, avec 54,3 M€, sur les équipements culturels et sportifs communautaires (comme les piscines, le complexe des Maradas ou le hall Saint-Martin), avec 22,2 M€, ou encore sur l’éclairage public, avec 37,6 M€. Dès cette année, 60,3 M€ va être investi.


»Un schéma de mutualisation pour diminuer les dépenses

»Les élus ont voté un schéma de mutualisation pour baisser les dépenses de fonctionnement. Aujourd’hui, la CACP et les 13 communes comptent 3 986 emplois permanents et dépensent 315 M€ de fonctionnement. Le schéma permettra d’économiser 22 M€ de dépenses. Il porte sur six actions : la création de services communs “espaces verts et patrimoine arboré”, “propreté urbaine”, “systèmes d’information”, “commandes publiques et achats”, la mutualisation du centre horticole et la création d’un observatoire fiscal. D’autres actions comme la vidéosurveillance ou les archives sont déjà à l’étude.»





Administration Publique et innovation

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire