2016/04/27

«350 arbres ont été plantés cet hiver»




La Dépêche du Midi



«La mairie de Colomiers vient de procéder à la plantation de 350 arbres, lors de la saison automne-hiver 2015/2016, contre 199 en 2014/2015. 266 l’ont été par les agents de la Direction des services techniques et les autres dans le cadre de projets d’aménageurs privés, sur le domaine public. “Nous menons un programme ambitieux de gestion de notre patrimoine arboré” affirme Claude Sarralié. L’adjoint au maire délégué au cadre de vie et à la mobilité avance “un effort particulier de développement de la biodiversité”.


»150 espèces différentes

»Près de 150 espèces différentes enrichissent ainsi le cadre de vie columérin, notamment au square des Marots, allées du Cagire, de Champagne, de l’Auvergne, des Vignes, de Carpentras et d’Avignon, au groupe scolaire Lamartine et boulevard Émile-Calvet... Le montant total de cet investissement s’élève à 33 741,40 €.

Près de 150 espèces différentes enrichissent ainsi le cadre de vie columérin, notamment au square des Marots, allées du Cagire, de Champagne, de l’Auvergne, des Vignes, de Carpentras et d’Avignon, au groupe scolaire Lamartine et boulevard Émile-Calvet...

»La ville a par ailleurs planté 87 arbres sur le nouveau groupe scolaire George Sand, au bassac, et dix arbres fruitiers, dans un verger créé au Seycheron : cerisier, noisetier, prunier, figuier, amandier et grenadier.

»La ville compte 23 000 arbres sur son domaine public, près de 30 000 si l’on compte ceux des parcs.


»295 arbres abattus par souci de sécurité

»Qui dit gestion du patrimoine arboré, dit plantation mais également suppression des arbres en fin de vie ou posant un problème de sécurité. Ainsi, 295 arbres ont dû être abattus, soit un solde positif de 55 arbres. “Les compétences de notre Service espaces publics au sein de la Direction des services techniques sont mobilisées pour garantir la sécurité des citoyens et embellir notre cadre de vie” précise encore Claude Sarralié. “Les travaux de plantations génèrent 1 270 heures de main d’œuvre, soit l’intervention de six agents pour des missions qui vont de la réception des arbres, à la plantation, en passant par la préparation du site, le tuteurage et l’arrosage régulier tous les 15 jours durant les périodes les plus chaudes pendant trois ans”…

»C’est un effort conséquent pour notre collectivité, qui répond à notre objectif d’amélioration continue de la qualité de vie à Colomiers. N’oublions que la ville compte 3 fleurs au label des villes et villages fleuris de France depuis 1999, 60 m² d’espaces verts par habitant et 24% de son territoire en espaces nature et loisirs”, conclut Claude Sarralié.»





Un innovateur

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire