2016/03/18

«Un nouveau projet de recherche pour le Centre d’innovation sociale en agriculture»




www.lanouvelle.net



«Le Centre d’innovation sociale en agriculture (CISA) du cégep de Victoriaville est fier d’avoir obtenu une subvention d'une somme de 239 400 $ sur trois ans octroyée par le Conseil de recherche en sciences humaines (CRSH) afin de réaliser un important projet de recherche sur la sécurité alimentaire des Cris de Chisasibi.

»Intitulé Innovation sociale du bioalimentaire nordique dans la communauté autochtone de Chisasibi, ce projet de recherche sera dirigé par Richard Lair, enseignant au cégep de Victoriaville et chercheur au CISA. Ce dernier sera accompagné de Marie-Joëlle Brassard, Ph. D., également chercheuse au CISA. Pour mener à bien leur projet, les deux chercheurs pourront également compter sur la collaboration de Chakda Yorn, très impliqué dans la communauté crie, qui agira à titre d’expert de la Coopérative de solidarité Niska.

Ce projet de recherche est rendu possible grâce à un partenariat avec le Chisasibi Business Service Center Inc., le Cree Women of Eeyou Istchee Association, en collaboration avec Renée Michaud de l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels de l’Université Laval et madame Marie Béïque.

»La recherche vise à analyser l'approvisionnement alimentaire par le mode de vie traditionnel puis à identifier et implanter un projet pilote qui soit porteur de changements positifs tout en intégrant davantage les savoirs traditionnels. Finalement, la recherche permettra de proposer une solution novatrice pour préserver le savoir traditionnel cri en matière d’alimentation.

»Mentionnons que ce projet de recherche est rendu possible grâce à un partenariat avec le Chisasibi Business Service Center Inc., le Cree Women of Eeyou Istchee Association, en collaboration avec Renée Michaud de l’Institut sur la nutrition et les aliments fonctionnels de l’Université Laval et madame Marie Béïque, une nutritionniste qui a cumulé près de 20 ans d’expérience auprès des communautés autochtones.

»Rappelons que le CISA est un centre collégial de transfert de technologie établi au cégep de Victoriaville. Sa mission est de mener des projets de recherche appliquée en innovations sociales pour le secteur agroalimentaire. Les services du CISA se déclinent à travers la recherche appliquée, la formation, le transfert de connaissances, l’aide technique et l’éducation citoyenne.»





L’exécution de l’innovation

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire