2015/09/17

De Phase d’amorçage et / ou de démarrage jusqu’à Phase de R&D | Glossaire de l’innovation




Phase d’amorçage et / ou de démarrage [Agence NEXA] La phase d’amorçage peut avoir 2 sens: Elle peut concerner les moments préalables à la création d’une entreprise. Il s’agit ici de préparer son lancement. Elle peut concerner également et pour une entreprise déjà existante, l’étape préalable au lancement d’un projet innovant ambitieux et dont la forte croissance est envisagée. Les deux sens peuvent se cumuler dans le cas du démarrage d’une jeune entreprise menant un projet innovant ambitieux. On parle ici de jeune entreprise innovante en phase d’amorçage et de démarrage. Nota: la phase d’amorçage intègre évidemment la phase de formulation et celle de faisabilité.

Phase d’incubation [Agence NEXA] Phase d’accompagnement en amont d’une création d’entreprise ou du lancement d’une entreprise. Elle s’adresse habituellement à un porteur de projet dont le projet est issu ou en lien avec la recherche publique. L’incubation du projet permet d’identifier les applications potentielles de la technologie, d’apprendre à connaître le(s) marché(s) visé(s), d’orienter la R&D en tenant compte des besoins du marché, de réaliser une preuve de concept technique et commerciale,… dans le but de valider le modèle d’affaires et de concevoir le plan d’affaires. Cette phase d’incubation permet également de constituer ou compléter l’équipe qui aura la mission d’exécuter le plan d’affaires. Source: Inspiration ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche. Voir incubateur d’entreprises innovantes. Nota: la phase d’incubation comprend la phase de transfert en cas de lien avec la recherche publique, la phase de formulation du projet et la phase de faisabilité ou d’émergence. La phase d’incubation est une phase d’amorçage également. Source: Explication du Secrétariat Technique du Comité Régional pour l’Innovation, inspiration ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Phase de développement [Agence NEXA] L’objectif de cette phase est “de valider l’offre techniquement et commercialement et d’affiner le plan d’affaires”. Il s’agit de la mise en oeuvre du projet jusqu’à l’aboutissement de l’innovation prête à être commercialisée ou utilisée. Cette phase se traduit en termes de dépenses par exemple par: un prototype ou des pré-séries, des tests consommateurs ou marketing, recherche de partenariats, protection intellectuelle comme un dépôt de brevet, frais pour établir les tours de table financiers, recrutement de personnel RDI… . Tous les frais qui conduisent généralement à une recette sont exclus du champ de la RDI (exemple avec une préproduction valable qui serait vendue: elle ne relèverait plus de la RDI: il s’agira de mise sur marché). Source: Explication du Secrétariat Technique du Comité Régional pour l’Innovation, phasage OSEO.

Phase de faisabilité ou “d’émergence” [Agence NEXA] L’objectif de cette phase est “d’analyser la faisabilité et la rentabilité du projet innovant et d’établir un 1er plan d’affaires”. Détaillant l’ensemble des composantes de la gestion de projet: commercial/marketing, technique, juridique, financier et management/organisation, il s’agit d’affiner les prévisions, de réaliser des choix (selon les alternatives analysées en phase de formulation), de tester les hypothèses et de préparer la mise en oeuvre. Le plan d’affaires ou business plan prévisionnel est un élément de sortie ainsi que le cahier des charges précis du produit/service innovant. Cette phase se traduit en termes de dépenses par exemple par: la réalisation d’une maquette afin d’aider techniquement à établir les caractéristiques fonctionnelles du produit (c’est dans la phase de développement, qu’on retrouvera des prototypes et la pré-production), des frais d’accompagnement éventuels pour aborder et effectuer un premier tour de table financier, des frais d’étude juridique ou d’antériorité en vu de déposer un brevet, des frais d’étude d’analyse fonctionnelle et de la valeur, d’étude de marché, d’experts comptable pour le plan d’affaires, d’éventuel recrutement de personnel, etc. Source: Explication du Secrétariat Technique du Comité Régional pour l’Innovation, phasage OSEO. Dans la phase de faisabilité, il s’agit principalement d’études considérées comme étant encore éloignées du marché (préparation de la mise en oeuvre). Des aides peuvent être octroyées aux études de faisabilité technique précédant les phases de recherche industrielle ou de développement expérimental. Source: Inspiration de l’encadrement communautaire des aides d’état à la recherche, au développement et à l’innovation (RDI) 2008/ C323/01.

Phase de formulation [Agence NEXA] Cette phase consiste à “écrire, formaliser, décrire, un nouveau concept de produit, bien ou service, attractif pour les clients, réalisable dans ses principes, crédible dans ses ambitions”. Il s’agit d’établir un positionnement selon des alternatives, de mesurer les avantages procurés par le concept et d’évaluer les facteurs clés de succès ou d’échec. Cette phase se traduit en termes de dépenses par exemple par: la réalisation d’études immatérielles, de temps passé et de recherche de partenaires. Source: Explication du Secrétariat Technique du Comité Régional pour l’Innovation, phasage OSEO.

Phase de maturation [Agence NEXA] Cette phase de maturation de projet concerne le domaine de la valorisation de la recherche publique. On entend par maturation la phase d’un projet de R&D comprise entre ses premiers résultats et la maturité rendant possible son transfert au monde socio-économique (sous forme de licence ou de cession de droits de propriété intellectuelle ou de savoir-faire, ou de création d’entreprise): réalisation de la preuve de concept ou de prototypes, analyse du potentiel de marché, analyse de brevetabilité, dépôt, entretien et défense de titres de propriété intellectuelle et industrielle,… . Source: Agence Nationale de la Recherche (ANR). Il s’agit de faire aboutir des travaux de recherche en vue de leur valorisation et/ou transfert dans le monde économique. Ce qui est visé en sortie de maturation peut être soit la création d’une entreprise (et éventuellement son entrée dans un incubateur d’entreprise) soit une autre forme de valorisation comme la vente de licence ou de savoir-faire, le rachat, etc. Source: Interprétation du Secrétariat Technique du Comité Régional pour l’Innovation. “Le frein majeur au transfert de résultats des laboratoires vers le monde socio-économique est le chemin beaucoup trop long qui subsiste encore entre ce résultat et une exploitation commerciale ou sociale de ce résultat. La longueur de cette phase de développement rend la réussite de l’exploitation beaucoup plus hasardeuse. La façon même d’exploiter le résultat reste elle-même souvent floue: capacité juridique à exploiter l’invention, quelle application précise, quelle rentabilité... L’exploitant, par exemple un industriel, n’est ainsi souvent pas prêt à assumer le risque. Pour réduire ce risque, pour faciliter un transfert, et également pour augmenter la valeur socio-économique du résultat de recherche, d’autres données doivent venir le compléter. Ces études ne sont pas du ressort de la recherche à proprement parler, mais elles sont d’ordre technologique, économique ou juridique”. Source: internet. Nota: la preuve de concept est un résultat de la phase de maturation entendue au sens “valorisation de la recherche publique”.

Phase de R&D [Agence NEXA] Etape postérieure à l’étape de faisabilité lorsqu’un projet est porté par une entreprise. Source: Interprétation du cadre d’intervention FEDER 2-04, Programme Opérationnel Européen 2007-2013 La Réunion.



References




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire