2015/09/09

De Innovation incrémentale jusqu’à Innovation sociale | Glossaire de l’innovation




Innovation incrémentale [GEM] Innovation qui consiste à enrichir l’existant sans pour autant le remettre en cause.

Innovation non technologique [Agence NEXA] L’innovation non technologique regroupe les innovations de marketing et d’organisation au sens de l’INSEE. Elle exclue les innovations de produits et de procédés. Source: INSEE enquête Innovation CIS 2010.

Innovation ouverte [InnoviSCOP] Une organisation peut innover grâce à ses propres services de recherche, de développement et/ou de marketing: ceux-ci imagineront de nouveaux produits, procédés et services ou de nouvelles offres, puis réaliseront les actions nécessaires à leur mise en oeuvre. Cependant, bien des acteurs peuvent contribuer à une démarche d’innovation. En collaborant avec d’autres acteurs, une organisation multipliera les sources d’innovation auxquelles elle a accès et élargira ainsi son “champ des possibles”. Ouverture, collaborations: tels sont les principes de l’innovation ouverte ou partagée, “idée selon laquelle une entreprise peut créer de la valeur autant par le biais de collaborations, de licencing, de spin-off que par ses efforts internes” (selon la définition du blog Innovation Partagée). Une organisation peut ainsi innover: (1) Grâce à ses employés appartenant à d’autres services que ceux traditionnellement dédiés à l’innovation; (2) En échangeant avec le grand public (démarche de “crowdsourcing”), c’est-à-dire en faisant appel à la créativité, à l’intelligence et au savoir-faire du grand public, notamment sur Internet; (3) Avec le soutien des pouvoirs publics (par des appels d’offres, des politiques ou des normes incitant à innover ou posant de nouvelles bases); (4) En collaboration avec des universités ou des laboratoires de recherche; (5) Grâce à des consultants de toute nature (experts techniques, consultants en créativité et innovation, prospectivistes...); (6) Ou en liaison avec ses fournisseurs, ses sous-traitants ou ses clients. Voir aussi R&D. Innovation de procédé. Innovation d’organisation. Innovation sociale. Consortium.

Innovation selon l’INSEE [Agence NEXA] Une innovation se définit comme: (1) l’introduction sur le marché d’un produit (bien ou prestation de services) nouveau ou significativement modifié par rapport aux produits précédemment élaborés par l’entreprise. La nouveauté ou l’amélioration se mesurent par rapport aux caractéristiques essentielles du produit, de ses spécifications techniques ou de sa convivialité. Est exclue la revente en l’état de produits (biens ou prestation de services) innovants entièrement élaborés et développés par d’autres entreprises; (2) ou l’introduction dans l’entreprise d’un moyen ou procédé de production, de méthode concernant la fourniture de services ou la livraison de produits, d’activité de support nouveaux ou significativement modifiés; (3) ou l’introduction de solutions nouvelles ou nettement améliorées concernant l’organisation ou le marketing; Dans tous les cas, la nouveauté ou l’amélioration sont à considérer en référence à “votre entreprise” (unité légale); il ne s’agit pas nécessairement de nouveautés ou d’améliorations pour le marché. (Cf. ci-après le détail des définitions par type d’innovation). Source: INSEE enquête Innovation CIS 2010 et sa notice explicative annexe.

Innovation selon la Commission Européenne et l’encadrement communautaire des aides d’état à la RDI [Agence NEXA] L’innovation renvoie à un processus qui d’une part, conjugue les connaissances et la technologie avec l’exploitation de débouchés commerciaux pour les produits, des services et des procédés industriels nouveaux ou améliorés par rapport à ceux déjà disponibles dans le marché commun et qui, d’autre part, présente un certain risque. Source: L’encadrement communautaire des aides d’état à la recherche, au développement et à l’innovation (RDI) 2008/C323/01.

Innovation selon le Comité Régional pour l’Innovation de La Réunion [Agence NEXA] L’innovation c’est la valorisation d’une idée, nouvelle dans son usage et / ou dans son utilité, pour le développement économique mais aussi social et culturel. Source: La Stratégie Régionale d’Innovation (SRI) – novembre 2010 par le Comité Régional pour l’Innovation (CRI).

Innovation selon le Manuel d’Oslo [Agence NEXA] L’innovation est la mise en oeuvre d’un produit (bien ou service), d’un processus nouveau ou sensiblement amélioré, d’une nouvelle méthode de commercialisation ou d’une nouvelle méthode organisationnelle dans les pratiques de l’entreprise, l’organisation du lieu de travail ou les relations extérieures. Source: OCDE / Manuel d’Oslo, 3e édition, Eurostat, 2006.

Innovation selon le rapport Morand et Manceau [Agence NEXA] L’innovation est un terme extrêmement large qui désigne l’adoption de toute idée nouvelle par le marché ou par l’entreprise. On considère en général l’innovation comme l’exploitation de nouvelles idées dans de nouveaux produits ou services, de nouveaux modèles économiques ou de nouvelles manières de travailler. L’innovation revêt des formes multiples. Elle porte à la fois sur l’offre, sur les processus et sur les modèles économiques. L’innovation d’usage joue un rôle essentiel, dont il ne faut pas sous-estimer l’impact économique. Même pour les innovations technologiques, une analyse des usages constitue un facteur essentiel pour stimuler leur adoption et leur utilisation, seules génératrices de revenus. Source: Pour une nouvelle vision de l’innovation, Rapport Morand- Manceau - avril 2009.

Innovation selon Oséo [Agence NEXA] L’innovation est le processus par lequel les idées de produits, procédés ou services nouveaux (ou améliorés) sont élaborés et commercialisés sur le marché. L’innovation c’est également, la conception et la réalisation de quelque chose de nouveau, encore inconnu et inexistant, de manière à établir des contributions économiques nouvelles à partir de la combinaison d’éléments anciens, déjà connus et existants en leur donnant une dimension économique nouvelle [Porter]. Enfin, l’innovation est l’ensemble des démarches scientifiques, technologiques, organisationnelles, financières et commerciales qui aboutissent à des produits ou des procédés technologiquement nouveaux ou améliorés [OCDE]. Source: www.oseo.fr.

Innovation service [Agence NEXA] L’innovation service est une forme d’innovation qui apporte la valeur ajoutée au client, soit: par la création d’un service porteur d’une nouvelle promesse client; par l’amélioration d’un processus existant; par une innovation dans le business model; par un nouveau mode d’administration du service; par le cumul des innovations précédentes. À noter: ces axes d’innovations ne s’excluent pas mutuellement, il est fréquent qu’ils se confondent et se combinent. Ce concept est récent et il n’existe pas encore de cadre réglementaire et législatif officiel. L’innovation service concerne les sociétés de services mais aussi les industries manufacturières et le commerce de biens. L’innovation service tient fortement à ce que l’on appelle les actifs immatériels de l’entreprise. Source: Osez l’innovation: guide pratique pour les activités de services, Direction Générale de la Compétitivité de l’Industrie et des Services - novembre 2012.

Innovation sociale [Agence NEXA] L’innovation sociale c’est de nouvelles façons de faire les choses dans le but de répondre à des besoins sociaux. Source: James Taylor 1970. Autre source / définition: Une innovation sociale est une nouvelle solution à un problème social, qui est plus efficace, efficiente, durable, ou plus simple que les solutions actuelles et pour laquelle la valeur créée revient principalement à la société dans son ensemble plutôt qu’à des individus privés. Source: Center for social innovation – Standford Graduate School of Business - Innovation Stanford Social Innovation Review, Fall ‘08. Eléments complémentaires: Son objectif général est de favoriser le mieux-être des individus et des collectivités: le lien social comme coeur de nouvelles activités. L’innovation sociale peut être considérée comme un espace expérimental qui offre une marge de manoeuvre pour le renouvellement des services (commercial ou public), mais aussi des principales forces (l’homme d’affaires, l’utilité et la valeur) qui animent nos sociétés. Exemples d’innovations sociales: le microcrédit, l’open source, le commerce équitable, Facebook (qui a révélé la valeur économique des interactions sociales). Porteurs de projet: associations, ONG, collectivités (hors secteur marchand, secteur tertiaire, secteur public). Motivation du porteur de projet: entrepreneur marqué par la recherche de sens, la réalisation de soi, le refus de tâche imposée et dénuée de sens, responsabilité vis-à-vis du monde, la création de valeur pas forcément à but lucratif. Source: Paris Tech Review “innovation sociale: l’économie de demain ?”, 16/12/2011. A voir: une vidéo explicative trouvée sur le net: http://vimeo.com/66076509.

Innovation sociale [InnoviSCOP] D’après le groupe de travail ‘Innovation sociale’ du Conseil supérieur de l’économie sociale et solidaire (CSESS), l’innovation sociale “consiste à élaborer des réponses nouvelles à des besoins sociaux nouveaux ou mal satisfaits dans les conditions actuelles du marché et des politiques sociales, en impliquant la participation et la coopération des acteurs concernés, notamment des utilisateurs et usagers. Ces innovations concernent aussi bien le produit ou service, que le mode d’organisation, de distribution, dans des domaines comme le vieillissement, la petite enfance, le logement, la santé, la lutte contre la pauvreté, l’exclusion, les discriminations... Elles passent par un processus en plusieurs démarches: émergence, expérimentation, diffusion [et] évaluation”. Les acteurs de l’innovation sociales sont notamment les associations, les fondations (fondations d’entreprises, fondations reconnues d’utilité publique, fondations de l’économie sociale...), les entreprises ou les initiatives privées à finalité sociale ou environnementale, ainsi que les collectivités territoriales.



References




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire