2015/04/09

Une technologie innovante pour venir en aide aux aveugles dans les transports en commun




Une technologie innovante pour venir en aide aux aveugles dans les transports en commun



Gentside Découverte
Maxisciences
Frédéric Scarbonchi

FRANCE

«Une société britannique a inventé une nouvelle application pour faciliter les déplacements des personnes atteintes de cécité.

»Voilà un problème qui existe dans toutes les capitales mondiales ou presque: la difficulté de se déplacer dans le métro. Les itinéraires sont parfois compliqués, la foule est souvent pressée, et vous pouvez avoir le sentiment d'être perdu dans ces immenses couloirs. Pour les déficients visuels, le sentiment est évidemment encore plus problématique.

»C'est pourquoi à Londres au Royaume-Uni, une société a décidé de venir en aide aux aveugles avec une nouvelle application. Le but était de permettre à ces personnes d'être totalement indépendantes. Il fallait donc quelque chose qui aille plus loin que l'aide déjà mise en place, le personnel du métro londonien pouvant accompagner jusqu'au quai une personne déficiente visuelle.

»C'est ainsi qu'est née l'application Wayfindr. Il s'agit d'un système de balises Bluetooth qui guident les malvoyants depuis leur smartphone en donnant des indications via un dispositif audio. D'ailleurs, le dispositif a été testé avec succès pendant quatre semaines dans le sud-est de Londres, informe Wired.


»Des balises pour s'orienter

»C'est la société Ustwo, dirigée par Umesh Pandya et Maya Bonkowski, qui est à l'origine de cette application. Elle met en avant le succès des balises, des petites radios qui triangulent la position d'un smartphone pour aider les personnes à se déplacer de façon - presque - autonome. Le signal se lance 10 fois par second pour localiser la personne avec précision.

»Pour en arriver là, il a fallu se mettre à la place de ces personnes dont les déplacements et les indications peuvent se résumer parfois à un véritable casse-tête. Umesh Pandya a par exemple remarqué que le terme "diagonal" ne pouvait pas parler à quelqu'un qui ne voyait pas le coin opposé de la gare.

»Pareil pour la relativité de la distance : préciser un virage à 10 mètres ne fait pas sens pour une personne malvoyante. Il fallait donc plusieurs balises pour déclencher les nouvelles notifications en direct. En tout, 25 balises ont été installées dans la station test, alors que 50 étaient prévues dans un premier temps. Une baisse du nombre de balises expliquée par une meilleure compréhension des attentes des personnes malvoyantes.

»Ces dernières ont déjà l'habitude d'être à l'écoute de leur environnement, grâce à des cannes ou des chiens-guides. L'aide pouvait donc être moins rigide qu'envisagée au premier abord.


»Des résultats prometteurs

»Cette application pourrait, à terme, est synonyme d'une vraie indépendance pour les personnes qui en bénéficient : après 5 ou 10 voyages à l'aide de l'application, les malvoyants pourraient avoir parfaitement appréhender l'espace et ainsi ne plus avoir besoin d'aide.

»"Inculquer un sentiment d'indépendance permet non seulement à l'aveugle de vivre une vie plus riche, mais modifie également la façon dont tout le monde les voit", confie à Wired Katherine Payne, la représentante de la Royal Society de Londres pour les personnes aveugles.

»Forte de ces premiers résultats, la société Ustwo espère maintenant tester d'autres mises en situations et pouvoir élargir l'utilisation de sa nouvelle application. Néanmoins, elle n'est pas la première à avoir eu l'idée de mettre la technologie au service des non-voyants. Cette invention fait ainsi écho à une autre innovation made in France cette fois-ci: la canne connectée





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire