2015/03/19

Les nouveaux métiers d’Alcatel. Interview avec sa directrice générale, Patricia Boulanger




Les nouveaux métiers d’Alcatel. Interview avec sa directrice générale, Patricia Boulanger



Nord Littoral

FRANCE

«Alcatel Submarine Networks ne se contente plus de concevoir, fabriquer et poser les câbles sous-marins. L’usine calaisienne sait maintenant les recycler. En parallèle, ASN a étendu son offre dans le domaine du pétrole et du gaz au segment PRM, c’est-à-dire un procédé de haute technologie qui permet de sonder les réservoirs pétroliers et gaziers. Ces deux innovations sont porteuses pour l’usine calaisienne. Le point avec sa directrice générale, Patricia Boulanger.


»Quel est le bilan des lignes de recyclage de câbles sous-marins du site de Calais?

»Nous sommes bien alignés sur nos prévisions. Nous avons traité à ce jour 5 000 km de câble, avec des économies de CO2 de l’ordre de 7000 tonnes, soit l’équivalent CO2 généré par 1000 personnes sur une année. En prenant progressivement en compte les impacts environnementaux dès la conception de nos produits, nous limitons leurs impacts et nous facilitons leur recyclage. Cette innovation a d’ailleurs été distinguée par un prix RSE (Responsabilité Sociétale et Environnementale).


»Quelles perspectives de développement avez-vous pour 2015 sur le site de Calais?

»Notre objectif est de rester leader, et de poursuivre et accroître notre stratégie d’innovation et de diversification. A ce jour, nous comptons 95 métiers sur le site et ça ne fait qu’augmenter. Nous menons en même temps une politique de réduction de la pénibilité. Outre l’amélioration de notre compétitivité, nous sommes entrés dans une démarche de modernisation du site. C’est d’abord l’entrée du site qui a été modernisée, et cette démarche de rénovation se poursuit sur les bâtiments et l’ensemble du site. Cette volonté de modernisation sert positivement l’image de notre entreprise à l’extérieur, mais elle s’adresse bien entendu aussi au personnel. On se sent forcément mieux sur un site rénové et modernisé.


»Le marché des capteurs pour plates-formes pétrolières et gazières a-t-il répondu aux attentes d’Alcatel ?

»Avec la revalorisation des câbles, ce volet « oil and gas » est le deuxième grand volet de notre diversification. Le rachat d’Optoplan, une entreprise particulièrement innovante, nous a permis d’être à la pointe du PRM, “permanent réservoir monitoring”. Cette technologie consiste en l’installation de capteurs au fond des mers, qui permettent de sonder et comprendre les mouvements du pétrole, de l’eau et du gaz dans les nappes sous-marines. Pour l’exploitant, ce système permet des gains d’extraction de 35 % à 50 %. Ce qui est énorme dans ce business. (...) Il y a seulement deux ans, Alcatel annonçait sa volonté d’innover et de se diversifier: la revalorisation des câbles et l’arrivée sur le marché du PRM sont deux réalisations qui concrétisent cette volonté, et elles ont permis d’atténuer l’effet de cycle propre aux télécoms, lié au fait que les réseaux sont installés pour longtemps. Deux nouvelles activités en deux ans, et nous ne comptons pas nous arrêter là...


»Qu’en est-il de l’entrée en bourse d’Alcatel Submarine Networks ?

»L’entrée en bourse d’une partie minoritaire du capital d’ASN reste prévue dans le courant de 2015, sous réserve des conditions de marché. Nous ne communiquons pas davantage sur ce sujet pour le moment.»





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire