2015/03/25

CPi: Le Design Thinking




Le Design Thinking



CPi

FRANCE

«Une méthodologie qui a germé à la d-School de Stanford: un processus d’innovation centré utilisateur, et axé sur l’observation. La recherche des besoins, le prototypage rapide et l’itération permanente en vue de l’amélioration d’une situation d’usage.

»8 ans d’expérience qui se concrétisent aujourd’hui dans le ROADBOOK CPi: la méthodologie CPi appliquée pour les étudiants et l’entreprise.

»Si l’on peut définir le Design Industriel comme “le domaine de la création de concepts et de spécifications destinés à optimiser la fonction, la valeur et l’apparence d’un produit pour le plus grand bénéfice de l’utilisateur et du producteur”, la notion de Design Thinking est plus large et intéresse de multiples champs d’application: du produit au service, du marketing au modèle économique, de la stratégie à la création de marque, de la prospective futuriste à l’émergence de nouveaux usages pour aujourd’hui…

»Né à l’Université de Stanford en Californie, incarné par des sociétés telle IDEO, le Design Thinking est un processus de réflexion, d’action, et de résolution de problèmes, en vue de l’amélioration d’une situation d’usage.

»Pluridisciplinarité, itération, protypage, visualisation.

»Le Design Thinking repose sur une méthode d’innovation centrée sur l’utilisateur (“human centric design”) et qui comporte plusieurs phases: compréhension, observation, réappropriation, créativité, prototypage, test, implémentation.

»Les idées-fortes structurant ce processus sont: le travail en groupes pluridisciplinaires, l’itération et la remise en question continues, et la démonstration par la preuve (prototypage et visualisation).

»Le Design Thinking intègre de façon conjointe les problématiques touchant aux gens (ce qui est désirable), à la technologie (ce qui est réalisable), et à l’économique (ce qui est viable).

»Avec au cœur de sa démarche le travail d’observation, de recherche des besoins utilisateur (“need finding”) et de nouveaux usages, le Design Thinking replace le design, au sens anglo-saxon de méthode de conception, à une place centrale du processus d’innovation, dans lequel, loin du simple apport esthétique où on pu le confiner aux yeux du grand public la médiatisation des designers “créateurs”, il contribue de façon décisive, aux côtés du marketing et de la technologie, à l’émergence d’innovations qui amélioreront notre vie quotidienne.

»L’alliance autour du Programme CPi de l’Ecole Centrale Paris, de Strate, et de l’ESSEC, qui fut pionnière en France dès 2005, est en ce sens le meilleur encouragement à ce que les innovateurs de demain, qui sont sur le banc des écoles aujourd’hui, puissent tous avoir dans leurs “gènes” la triple approche du designer, de l’ingénieur et du marketeur qui fera d’eux des décideurs capables de changer le monde !»





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire