2015/02/12

Sébastien Tran: La culture de l’innovation, un enjeu majeur pour les entreprises




La culture de l’innovation, un enjeu majeur pour les entreprises



Journal des Grandes Ecoles
Sébastien Tran

FRANCE

«Selon le manuel d’Oslo de l’OCDE, l’innovation est “la mise en oeuvre d’un produit (bien ou service), d’un processus nouveau ou sensiblement amélioré, d’une nouvelle méthode de commercialisation dans les pratiques de l’entreprise, l’organisation du lieu de travail ou les relations extérieures”.

»L’innovation ne se réduit donc pas à une dimension technologique et ses différentes déclinaisons en font un facteur de différenciation majeur pour les entreprises. Nous sommes entrés dans un capitalisme de l’innovation intensive qui intègre une déstabilisation et un renouvellement accéléré des identités des produits (iPhones, tablettes tactiles, montres connectées, etc).

»L’entreprise pour innover doit dès lors adopter une organisation et des procédures adaptées: des structures plates, en réseau ou l’interdisciplinarité est la règle. Ce constat est partagé d’autant que l’innovation ne peut pas être le territoire exclusif du service R&D car elle nécessite une mobilisation générale des compétences de l’entreprise.

»Les écoles de management ont alors un rôle à jouer dans la diffusion d’une culture de l’innovation aux étudiants. D’abord, parce que les étudiants sont souvent dans des métiers interfaces entre plusieurs fonctions au sein des entreprises, ensuite, parce qu’ils sont impliqués dans la fonction marketing, qui devient moteur dans le développement des innovations.


»L’enseignement de l’innovation et de la créativité dans les écoles de management

»Dans le dernier livre blanc de la FNEGE , le rôle des écoles de management dans la compétitivité a été largement souligné notamment au travers de l’innovation: d’une part avec la création de programmes de formation initiale ou continue spécialisés en M2 et, tendance forte de ces dernières années, la généralisation de modules autour de l’innovation et la créativité introduits dans le tronc commun des programmes.

»Ainsi, à l’EM Normandie, tous les étudiants du Programme Grande Ecole de la filière alternance suivent un cours de management de l’innovation. D’autre part, en termes de recherche, les contrats de recherche appliquée centrés sur l’innovation (ANR, FUI, etc) sont en plein développement.

»Des chercheurs de l’EM Normandie vont par exemple travailler pendant deux ans sur le projet ARDECO d’expérimentation d’une plateforme d’échanges de données des citoyens entre les collectivités avec des partenaires industriels. Ce type de recherche irrigue les enseignements qui touchent à l’innovation mais également les cours de stratégie, de marketing,de gestion de projets, etc.


»Exemples de méthodes de conception innovante et de créativité

»On peut distinguer trois types d’enseignements de l’innovation. D’abord en sensibilisant les étudiants à la conception innovante avec une adaptation des méthodes marketing. L’exploitation de nouveaux usages sans client identifié à l’avance ni produit prêt à être commercialisé interroge le raisonnement marketing sur ses fondements et méthodes traditionnelles.

»Par ailleurs, les innovations associant technologie et usage doivent s’appuyer sur une compréhension fine des comportements et des attentes des clients à partir de nouveaux outils (netnographie, plateforme de crowdsourcing, knowledge marketing, etc.).

»Ensuite, les écoles sont de plus en plus des lieux d’apprentissage de nouvelles techniques de conception innovante et de créativité : la méthode TRIZ, la méthode des schèmes, la théorie C/K, l’analyse de la valeur, etc. Enfin, les enseignements concernant le design sont de plus en plus développés pour favoriser l’interprétation et la catégorisation des innovations par les consommateurs. En effet, le design constitue un levier de différenciation (effet de contraste) ou de rapprochement (effet d’assimilation) des produits.»





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire