2014/10/31

Télévision numérique terrestre: le Cameroun ne sera pas prêt d’ici juin 2015






AgenceEcofin
Assongmo Necdem

SUISSE

«“En 2015, on ne sera pas tout à fait prêt.” Aveu du ministre camerounais de la Communication faisant le point du processus de passage du pays à la Télévision numérique terrestre (Tnt).

»Issa Tchiroma Bakary (photo) rappelle la déclaration qui avait sanctionné en janvier dernier les travaux de la 7ème Assemblée générale de l’Union africaine de radiodiffusion (Uar) tenue dans la capitale camerounaise. Les radios et télévisions du continent avaient demandé le report de l’échéance du 17 juin 2015 fixée par l’Union internationale des télécommunications (Uit), pour l’arrimage des pays africains au numérique. Le ministre s’est réjoui que le plaidoyer ait été porté à l’Union africaine afin que la plus grande organisation politique du continent pèse de tout son poids.

»Le Cameroun, comme plusieurs pays africains, a mis sur pied une instance de gestion de la transition numérique : le comité de suivi du Cameroon digital television project (Cam-Dtv). L’organe est présidé par le Premier ministre ; la vice-présidence étant assurée par le ministre de la Communication. C’est donc à ce titre qu’Issa Tchiroma Bakary donnait une conférence de presse ce 22 octobre 2014.

»Même si le Cameroun ne sera pas prêt dans moins de 8 mois, il faut continuer de travailler, a dit le ministre. Il a annoncé une vaste campagne de sensibilisation en direction de toutes les couches sociales. Jusqu’au 10 novembre prochain, le comité de suivi du Cam-Dtv va parcourir les 10 régions du pays pour expliquer les contours du passage au numérique. Au menu, des présentations et des échanges avec les publics cibles. “Au Cameroun, comme dans d'autres pays, il est impérieux de prendre en compte au moins deux facteurs majeurs : la configuration socio-économique et la dimension culturelle de cette migration. Ce n'est donc pas tant le facteur technologique qui est prédominant”, a expliqué le ministre de la Communication.

»Au plan technique et technologique donc, l’essentiel reste à voir. Le pays attend toujours l’arrivée des décodeurs destinés aux ménages qui utiliseront encore les téléviseurs à tube cathodique. Tout juste sait-on que cet appareil coûtera environ 15 000 FCfa. Au plan des contenus, Issa Tchiroma a annoncé que la Tnt sera lancée au Cameroun avec 30 chaînes.

»Il a mis en garde les câblodistributeurs pirates. “Les opérateurs du secteur de la télédistribution doivent se mettre en conformité avec le cadre existant et celui qui sera mis en place. Il s’agira, pour eux, de ne diffuser que les chaînes dont ils auront acquis les droits. Un télé-distributeur n’est pas un éditeur de programmes. Il doit acquérir les programmes et les regrouper en bouquets avant de les servir aux téléspectateurs”, a prévenu le ministre de la Communication.»





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire