2014/10/31

Télévision numérique terrestre: le Cameroun ne sera pas prêt d’ici juin 2015






AgenceEcofin
Assongmo Necdem

SUISSE

«“En 2015, on ne sera pas tout à fait prêt.” Aveu du ministre camerounais de la Communication faisant le point du processus de passage du pays à la Télévision numérique terrestre (Tnt).

»Issa Tchiroma Bakary (photo) rappelle la déclaration qui avait sanctionné en janvier dernier les travaux de la 7ème Assemblée générale de l’Union africaine de radiodiffusion (Uar) tenue dans la capitale camerounaise. Les radios et télévisions du continent avaient demandé le report de l’échéance du 17 juin 2015 fixée par l’Union internationale des télécommunications (Uit), pour l’arrimage des pays africains au numérique. Le ministre s’est réjoui que le plaidoyer ait été porté à l’Union africaine afin que la plus grande organisation politique du continent pèse de tout son poids.

»Le Cameroun, comme plusieurs pays africains, a mis sur pied une instance de gestion de la transition numérique : le comité de suivi du Cameroon digital television project (Cam-Dtv). L’organe est présidé par le Premier ministre ; la vice-présidence étant assurée par le ministre de la Communication. C’est donc à ce titre qu’Issa Tchiroma Bakary donnait une conférence de presse ce 22 octobre 2014.

»Même si le Cameroun ne sera pas prêt dans moins de 8 mois, il faut continuer de travailler, a dit le ministre. Il a annoncé une vaste campagne de sensibilisation en direction de toutes les couches sociales. Jusqu’au 10 novembre prochain, le comité de suivi du Cam-Dtv va parcourir les 10 régions du pays pour expliquer les contours du passage au numérique. Au menu, des présentations et des échanges avec les publics cibles. “Au Cameroun, comme dans d'autres pays, il est impérieux de prendre en compte au moins deux facteurs majeurs : la configuration socio-économique et la dimension culturelle de cette migration. Ce n'est donc pas tant le facteur technologique qui est prédominant”, a expliqué le ministre de la Communication.

»Au plan technique et technologique donc, l’essentiel reste à voir. Le pays attend toujours l’arrivée des décodeurs destinés aux ménages qui utiliseront encore les téléviseurs à tube cathodique. Tout juste sait-on que cet appareil coûtera environ 15 000 FCfa. Au plan des contenus, Issa Tchiroma a annoncé que la Tnt sera lancée au Cameroun avec 30 chaînes.

»Il a mis en garde les câblodistributeurs pirates. “Les opérateurs du secteur de la télédistribution doivent se mettre en conformité avec le cadre existant et celui qui sera mis en place. Il s’agira, pour eux, de ne diffuser que les chaînes dont ils auront acquis les droits. Un télé-distributeur n’est pas un éditeur de programmes. Il doit acquérir les programmes et les regrouper en bouquets avant de les servir aux téléspectateurs”, a prévenu le ministre de la Communication.»





2014/10/30

Une école créative et juste dans un monde numérique






vie-publique.fr

FRANCE

«Le Conseil national du numérique (CNNum) a publié, le 3 octobre 2014, un rapport intitulé Jules Ferry 3.0 dont les propositions visent à bâtir une école "créative et juste dans un monde numérique".

»Le Conseil part d’un double constat : l’école est en crise et ne parvient pas à lutter contre les inégalités, les savoirs et leurs transmissions sont transformés par le numérique et l’école doit réaliser sa transition numérique. Considérant que la transition numérique doit concerner toutes les dimensions de l’enseignement et ne peut se limiter à l’équipement informatique des écoles, le CNNum présente 40 propositions autour de deux grands axes:

»▪ les contenus des enseignements et la pédagogie. Pour le Conseil, il est impératif d’enseigner l’informatique à l’école (pensée informatique, programmation, etc.). Il s’agit aussi d’inciter les enseignants à intégrer dans leur pédagogie la littératie numérique. Publication sur le Web, mode projet, travail collaboratif, ces pratiques numériques devraient être diffusées dans les écoles. Le Conseil recommande la mise en place d’un baccalauréat "Humanités numériques" (HN) qui revisiterait les humanités en s’appuyant sur les techniques et les pratiques du numérique.

»▪ le tissu éducatif. Outre la mise en réseau et l’ouverture des écoles vers leurs partenaires, le Conseil s’intéresse à la nécessaire évolution de l’édition scolaire et de l’éducation numérique. .../...»





2014/10/29

L’industrie du câble en France compte sur les transitions numérique et énergétique pour se relancer






L'Usine Nouvelle
Manuel Moragues

SUISSE

«Les câbliers français ont fait état d’un chiffre d’affaires en recul de 2,4% au premier semestre 2014. En cause, principalement, les mauvais chiffres dans la distribution d’énergie, pénalisée par la morosité de la construction neuve.

»Le secteur du câble est à la peine. Les résultats des 23 adhérents du Sycabel, le syndicat professionnel du secteur qui regroupe 90% de la profession, sont en recul "après un premier semestre au cours duquel l’activité n’a cessé de s’effriter", a constaté le syndicat, lors d’une conférence de presse, jeudi 23 octobre. Le chiffre d’affaires global affiche "une érosion de 2,4 %" à fin août, après une année 2013 qui avait vu "un léger tassement" de l’activité, à 2,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

»Les quelque 45 sites industriels du secteur en France souffrent "de la morosité ambiante qui freine tous nos métiers", a commenté Laurent Tardif, vice-président du Sycabel et président de Prysmian CSF, pointant la faiblesse du secteur de la construction, "un marché important pour nous qui devrait tomber au plus bas depuis dix ans, avec 300 000 logements construits".


»FIBRE OPTIQUE EN CROISSANCE

»Les câbles isolés utilisés dans la distribution d’énergie (17% de l’activité) sont les plus touchés, avec une chute de 6,2% en valeur et 3,8% en volume (hors effet des prix du cuivre). Les câbliers constatent une chute des raccordements au réseau depuis deux ans sous l’effet de la faiblesse de la construction mais aussi de l’effondrement des installations photovoltaïques et éoliennes et du recul du programme d’enfouissement des lignes par ERDF.

»A l’inverse, les câbles de télécommunications (19% de l’activité) progressent, tirés par les volumes de fibres optiques qui enregistrent une croissance de 46% sur les douze derniers mois. "Nous bénéficions des investissements des opérateurs", s’est félicité Laurent Tardif.


»LABEL "CÂBLE DE FRANCE"

»Au-delà de la conjoncture morose, que les câbliers français ne voient pas se retourner "dans un proche avenir", le syndicat prévoit que son industrie sera soutenue "dans les prochaines années en France par des investissements majeurs dans deux domaines clé : les transitions numérique et énergétique". Autant de "défis que nous devrons relever et qui pousseront l’industrie du câble à se développer", relève Gilles Drouard, président du Sycabel et président de Nexans France.

»En attendant, le secteur espère voir son label "Câble de France", lancé en mars 2014 à Bercy, favoriser la production française via les installateurs et les distributeurs. Le Sycabel se félicite que la plupart des fabricants français se soient engagés pour solliciter la labellisation de près de 120 familles de produits répartis sur 29 sites de production.»





2014/10/28

Le kiosque numérique de Blendle séduit Axel Springer et le New York Times






01Business
Pascal Samama (avec AFP)

FRANCE

«Pour contrer Google News, les deux géants des médias ont investi 3 millions d’euros dans Blendle, une startup néerlandaise spécialisée dans la vente d’articles de presse à l’unité.

»Dans sa lutte contre Google News, Axel Springer ne se contente pas de faire du lobbying ou de mener des actions en justice. Avec le New York Times, autre géant des médias, il va tenter une autre stratégie.

»Les deux groupes ont décidé d’investir 3 millions d’euros dans Blendle, un kiosque numérique créé en avril dernier par deux journalistes néerlandais. Plutôt que de proposer un modèle d'abonnement ou de se rénumérer via la publicité, ce service vend des articles à l’unité.

»Le modèle est simple. Le prix de vente, quelque 20 cents en moyenne par article, est déterminé par le média producteur. La société Blendle se rémunère en prenant une commission d’environ 30%.

»En quelques mois, Blendle a déjà séduit ses compatriotes. Aux Pays-Bas, les principaux quotidiens et magazines vendent leur contenu via ce service qui compte déjà 130 000 utilisateurs. Le projet des fondateurs est désormais de s'étendre vers d'autres pays européens dans les deux prochaines années. Pour la startup, c’est plutôt une bonne nouvelle. Dans un communiqué de presse, elle s’est déjà réjouie de cette manne financière et prévoit « d’accélérer [son] plan de croissance". .../...»





2014/10/27

«Newsletter L&I» (n.º 27, 2014-10-27)




Inovação disruptiva (Brasil)

Tenha um propósito maior do que o lucro [web] [intro]

Para presidente da EMC Brasil, TI no Brasil sofrerá revolução [web] [intro]

Segurança da Informação nas Pequenas e Médias Empresa é disruptiva [web] [intro]

Como priorizar seu orçamento de inovação [web] [intro]



Inovação disruptiva (Portugal, África lusófona)

A Inovação como Factor de Criação de Valor [web] [intro]

Inovação - Sucesso ou Catástrofe? [web] [intro]

Comportamento de manada entre os investidores faz aumentar o risco de disrupções e torna-lo permanente nos mercados financeiros [web] [intro]

Os 7 Segredos da Cultura de Inovação de Silicon Valley [web] [intro]



Innovación disruptiva

Innovación Disruptiva [web] [intro]

El cocinero estrella, empresario e innovador responde [web] [intro]

Innovación disruptiva en tecnologías de la Seguridad #dinnoTSec14 [web] [intro]

El almidón de yuca y su contribución con el petróleo venezolano [web] [intro]



Innovation perturbatrice

Les entreprises doivent continuer à innover afin de rendre plus probable l'émergence en leur sein de technologies perturbatrices [web] [intro]

L’innovateur, l’éternel perturbateur de l’ordre établi? [web] [intro]

La tarification dynamique est-elle le marché idéal? [web] [intro]

Insensibles aux innovations perturbatrices [web] [intro]



Disruptive innovation

The four disruptive innovations set to change retail [web] [intro]

Sustaining disruptive innovations in water [web] [intro]

Is Disruptive Innovation Dead? [web] [intro]

Disruptive Innovation Festival [web] [intro]





Licencia Creative Commons Licencia Creative Commons
Atribución-NoComercial
4.0 Internacional








2014/10/24

Insensibles aux innovations perturbatrices




Insensibles aux innovations perturbatrices



Data News
Frederik Tibau

BELGIQUE

«Duval Union, le partenariat annoncé l’an dernier entre startups technologiques et entreprises de marketing, ouvre ses portes. La coopérative a réussi à s’attirer Marc Bresseel (ex-Microsoft) et Klaus Lommatzsch (ex-Duval Guillaume), deux personnalités du monde de la publicité. [...]

»“A tous égards, nous voulons avec le collectif être bien plus qu’une simple couche de vernis superficielle”, ajoute Klaus Lommatzsch qui, conjointement avec l’ex-directeur publicitaire de Microsoft, Marc Bresseel, a rejoint la direction. “Nous allons aider les entreprises à rénover fondamentalement la catégorie dans laquelle elles sont actives, et les rendre ainsi plus insensibles aux innovations perturbatrices. Si le secteur des taxis bruxellois avait été plus innovant, une initiative comme Uber n’aurait probablement jamais eu voix au chapitre.” .../...»





2014/10/23

La tarification dynamique est-elle le marché idéal?




La tarification dynamique est-elle le marché idéal?



InternetActu.net
Hubert Guillaud

FRANCE

«L’innovation la plus importante d’Uber est la façon dont il fixe le prix des services, via la tarification dynamique, estime James Surowiecki pour la Technology Review. Pourtant, celle-ci n’est pas sans critique, notamment des clients. Et pour cause, la tarification dynamique d’Uber implique des flambées de prix, notamment lors des périodes de forte demande.

»Uber n’est certes pas l’inventeur de la tarification dynamique, lancée par American Airlines dans les années 80 et devenue depuis l’un des modèles d’affaires des compagnies aériennes, des hôtels, des entreprises de location de voiture… du tourisme au spectacle, rappelle Surowiecki. Daniel Kahneman et Richard Thaler ont montré dès les années 80 que la hausse des prix liée à une pénurie est toujours vécue comme particulièrement injuste. Mais qui dit prix dynamique dit aussi des moments où les prix sont peu élevés lorsque la demande est moins forte. Lyft, le concurrent d’Uber propose des rabais aux heures creuses, comme les cinémas font des promotions en matinée. Le défi d’Uber est d’être un perturbateur dans une situation où les tarifs ont longtemps été réglementés et fixes et ce, alors que son système de tarification est plus complexe à saisir.

»A la différence de la plupart des industries qui utilisent la tarification dynamique pour gérer une offre limitée, Uber l’utilise non seulement pour exploiter la demande, mais aussi pour accroître l’offre. Son algorithme fixe un prix pour équilibrer en temps réel offre et demande, comme pour équilibrer en permanence le marché. Certaines études montrent d’ailleurs que les chauffeurs ne sont pas tous intéressés par des tarifs hauts, car les moments où les passagers souhaitent se déplacer correspond aussi aux heures de pointe, aux moments où il est plus ennuyeux et risqué de conduire, même s’ils paient mieux.

»L’algorithme d’Uber ne génère pas seulement des surtensions, il permet également d’élargir l’offre quand la demande est à la hausse, puisqu’il permet d’inviter les conducteurs à rejoindre le marché quand le tarif des courses leur convient. En cela, il n’est pas seulement un outil de tarification algorithmique, puisqu’il propose également une rétroaction sur l’offre, à la manière d’une description idéale du fonctionnement des marchés. Pour Surowiecki, elle est appelée à se développer dans bien d’autres secteurs, comme ceux de l’énergie par exemple, voire même dans le commerce de détail, comme le suggère Boomerang Commerce, une startup lancée par d’anciens d’Amazon… Allons-nous vers une société où tous les prix varieront en continu? .../...»





2014/10/22

L’innovateur, l’éternel perturbateur de l’ordre établi?




L’innovateur, l’éternel perturbateur de l’ordre établi?



Le Monde Economique
Anne Mai Walder

SUISSE

«De nos jours, la représentation de l’innovateur endosse deux facettes dichotomiques. D’un côté, il y a toujours cette conception de l’inventeur fou d’autre fois, incompris, esprit libre et créatif qui dérange, car dans sa quête d’innovation il devient le perturbateur de l’ordre établi. Il porte aussi l’apparat du visionnaire, avant-gardiste, admiré et adulé pour son talent, mais surtout son audace. .../...»





2014/10/21

Les entreprises doivent continuer à innover afin de rendre plus probable l'émergence en leur sein de technologies perturbatrices




Les entreprises doivent continuer à innover afin de rendre plus probable l'émergence en leur sein de technologies perturbatrices



L'Orient-Le Jour
Pekka Nykänen et
Merina Salminen

LIBAN

«Pourquoi Nokia n'a-t-elle pas choisi Android plus tôt ? En fin de compte, la réponse est d'ordre financier. Microsoft avait promis des milliards de dollars à Nokia si elle utilisait exclusivement Windows Phone. Puisque le logiciel Android est offert à titre gratuit, Google n'a pu égaler l'offre. Mais tout l'argent du monde ni celui de Microsoft n'ont pu sauver Nokia ; car il est impossible d'instaurer un écosystème industriel avec de l'argent seulement.

»Le passage d'Elop chez Microsoft a sans doute aussi influencé la décision. Après tout, dans des situations difficiles, les gestionnaires, comme tout le monde, se tournent souvent vers ce qu'ils connaissent déjà. Dans le cas d'Elop, le malheur était que le connu n'était qu'un autre esquif en perdition. Après avoir appris que Nokia avait opté pour Windows, le directeur de Google, Vic Gundotra, écrivait sur Twitter : "Deux canards boiteux ne feront jamais un cygne."

»Apple et Google ne devraient pas se reposer sur leurs lauriers. Comme Nokia dans le domaine du portable – sans compter l'exemple de Microsoft et d'IBM en informatique –, un jour ou l'autre ils perdront leur position dominante. Mais certaines stratégies pourraient prolonger leurs succès.

»Primo, les entreprises doivent continuer à innover afin de rendre plus probable l'émergence en leur sein de technologies perturbatrices. Si les entreprises à la pointe du marché mettent en place un processus pour découvrir et faire aboutir de nouveaux concepts – et créer une culture dans laquelle les employés n'ont pas peur d'entrer en territoire vierge et de faire des erreurs –, elles resteront à la fine pointe du domaine. .../...»





2014/10/20

«Newsletter L&I» (n.º 26, 2014-10-20)




Inovação disruptiva (Brasil)

Boa ideia x Bom Negócio x Negócio Inovador [web] [intro]

Seleção disruptiva, a jornada do novo líder [web] [intro]

Empresas digitais requerem novos líderes de TI, comprova pesquisa [web] [intro]

5 motivos muito errados para ter uma startup [web] [intro]



Inovação disruptiva (Portugal, África lusófona)

Tendências e soluções disruptivas para o mercado Backhaul [web] [intro]

O ecossistema de Inovação e Desenvolvimento Tecnológico do Cluster de Nanotecnologia [web] [intro]

Tavira prepara Semana EI UP para jovens empreendedores [web] [intro]

MY-FANS nova plataforma de descontos [web] [intro]



Innovación disruptiva

Los consumidores dictarán la disrupción tecnológica [web] [intro]

Ángel Caballero: «El gran reto es comercializar y comercializar el conocimiento» [web] [intro]

Innovación disruptiva y mercado [web] [intro]

Guayaquil disruptivo [web] [intro]



Innovation perturbatrice

Analyse critique de la littérature scientifique portant sur l’innovation dans le secteur public: bilan et perspectives de recherche prometteuses [web] [intro]

La capacité de Nike à rester une marque innovante et perturbatrice [web] [intro]

L’actualité perturbatrice du readymade dans le post-numérique [web] [intro]

Gartner livre son top 10 des tendances techno pour 2015 [web] [intro]



Disruptive innovation

3 things you need to know about disruptive innovation in higher ed [Educause 2014][web] [intro]

Creating the future through disruptive innovation [web] [intro]

The Disruption Machine. What the gospel of innovation gets wrong [web] [intro]

Disruptive innovations, enabled by technology, are allowing people to lead better, more efficient lives [web] [intro]





Licencia Creative Commons Licencia Creative Commons
Atribución-NoComercial
4.0 Internacional








2014/10/17

Gartner livre son top 10 des tendances techno pour 2015




Gartner livre son top 10 des tendances techno pour 2015



Silicon
Ariane Beky

FRANCE

«Avec les systèmes embarqués et le traitement massif de données (Big Data), les solutions analytiques avancées gagnent la quatrième position du classement annuel concocté par le cabinet. “Chaque application doit maintenant être une application analytique, a commenté David Cearley. Ces solutions d’analyse vont s’intégrer partout et de manière invisible”.

»Les systèmes capables de comprendre le contexte (Context-Rich Systems) d’une requête utilisateur font également leur entrée au classement. Cette analyse appliquée à la compréhension du contexte va aussi soutenir la montée en puissance de machines intelligentes, des robots aux voitures autonomes en passant par les agents virtuels. “L’ère de la machine intelligente sera la plus perturbatrice dans l’histoire de l’IT”, prédit Gartner. La société d’études prévoit qu’un tiers des emplois dans le monde seront remplacés par des robots d’ici 2025. .../...»





2014/10/16

L’actualité perturbatrice du readymade dans le post-numérique




L’actualité perturbatrice du readymade dans le post-numérique



Flux
Gregory Chatonsky

FRANCE

«En exposant Mall et Office Silence pendant I’ll be your mirror, et devant certaines réactions d’acteurs de l’art numérique, j’ai eu non seulement la confirmation de l’actualité perturbatrice du readymade, mais encore que le post-numérique pouvait se définir par la continuation du projet lancé par Marcel Duchamp. En ce sens, l’art ne constitue pas un point de départ mais un point d’arrivée. Quelque chose précède l’art, les conditions matérielles de production du monde. Toutefois, à la différence du readymade original qui mettait l’accent sur le “faire”, c’est-à-dire su les conditions de production de l’objet et le mécanisme d’industrialisation, ce qui expliquait l’importance de la signature et de la décision nominatrice de l’artiste qui lui permettrait de s’infiltrer dans la cause efficiente, le post-numérique met en avant un autre “déjà donné’ qui est celui des usages. On pourrait parler de ready-interface, l’interface pouvait être numérique tout aussi bien qu’analogique (Galloway, A. R. (2012). The Interface Effect (1ʳᵉ éd.). Polity.).

»Le ready-interface est un enjeu non plus en amont mais en aval, celui des utilisateurs. Mais ceux-ci ne sont pas simplement après la production matérielle, puisque celle-ci ne cesse d’être modifiée par le feedback des utilisateurs. Ainsi, l’interface doit s’entendre comme ce qui en mettant en relation produit un usage, c’est-à-dire une certaine orientation du corps, mais encore comme ce qui est entre la production et la réception.»





2014/10/15

La capacité de Nike à rester une marque innovante et perturbatrice




La capacité de Nike à rester une marque innovante et perturbatrice



Business of Fashion
avec M Le magazine du Monde
Imran Amed

FRANCE

«Mark Parker, ancien designer et actuel PDG de Nike s’explique sur le juste équilibre cérébral qui permet à sa marque d’innover. [...]

»(Question) La capacité de Nike à rester une marque innovante et perturbatrice est très impressionnante, comment y arrivez-vous à cette échelle? Plus vous grandissez, plus il y a de risques.

»(Réponse) Absolument. Tout d’abord, nos antennes sont dressées en permanence. Pour moi, comme j’imagine pour chacun d’entre nous dans l’entreprise, le processus n’est jamais terminé. D'ailleurs on s'en moque, ce qui nous importe, c’est ce qui en sort. Vous voyez… À quel résultat aboutit notre travail?

»Ce ne sont pas que des sports, avec des besoins différents. Ce sont des cultures. Le basketball est une culture, le foot, la course en sont d'autres. Même le golf. Chaque discipline est particulière. Chaque athlète a ses attentes spécifiques. La question est de savoir s'il on est pertinent et la réponse est une question : est-on bien connecté à telle ou telle culture. Quand vous venez à une fête, vous apportez quelque chose ou vous venez les mains vides ?

»Avant, les différentes fonctions d'une même catégorie travaillaient dans des services séparés. Désormais elles se retrouvent autour de la même table. .../...»





2014/10/14

Analyse critique de la littérature scientifique portant sur l’innovation dans le secteur public: bilan et perspectives de recherche prometteuses




Analyse critique de la littérature scientifique portant sur l’innovation dans le secteur public: bilan et perspectives de recherche prometteuses



Télescope,
vol. 19, n° 2, p.1-21
Nassera Touati
et Jean-Louis Denis

FRANCE

«Cette recension de la littérature empiriques sur l’innovation dans le secteur public met en évidence l’intérêt croissant pour le thème en question.

»Ceci dit, comparativement à d’autres thèmes de recherche, nous pouvons affirmer que les enjeux relatifs à l’innovation ont été relativement peu étudiés. Ceci est d’autant plus vrai pour certains types d’innovations, tels que les innovations au niveau des services et de la gouvernance – des innovations qui sont à première vue moins tangibles et qui ne peuvent se limiter à des simples innovations technologiques. Cet état de fait peut être qualifié de paradoxal étant donné que les États sont de plus en plus confrontés au besoin de “faire plus avec moins”, situation qui requiert d’implanter des innovations dites “perturbatrices” (Eggers et autres, 2012). La notion d’innovation “perturbatrice” a initialement été introduite par Christensen (cité dans Eggers et autres, 2012) pour caractériser certains types d’innovation dans le secteur privé et décrit des “processus d’innovation qui résultent en la production de nouveaux produits ou services, qui prennent racine dans des applications simples développées à petite échelle, mais qui finissent par s’imposer dans le marché et supplanter les produits concurrents (notre traduction)”. Les innovations dites perturbatrices induisent des changements importants dans la logique de fonctionnement du système. Si l’on se réfère à l’exemple du système de la santé caractérisé par une forte inertie (Coiera, 2011), il est clair que le secteur public a de la difficulté à produire ce type d’innovations. Plusieurs phénomènes contribuent à ces difficultés. D’une part, des lacunes sur le plan de la diffusion des innovations, se traduisant soit par une non-diffusion ou une dilution des innovations due aux multiples négociations entre acteurs, empêchent de tels changements systémiques (Denis et autres). Les travaux actuels ne permettent pas vraiment de comprendre comment favoriser la diffusion des innovations, sans dilution. Il s’agit donc d’y remédier. D’autre part, la mise en oeuvre et l’ancrage des innovations demeurent des enjeux majeurs dans le secteur public, sachant que l’adoption des innovations, du moins celles bouleversant les modes de fonctionnement usuels, est souvent superficielle. L’étude des conditions d’ancrage des innovations mérite certainement d’être aussi développée.

»Par ailleurs, il faut savoir que les innovations perturbatrices exigent d’aller au-delà de l’innovation technologique, l’enjeu étant notamment d’associer à ces innovations technologiques de nouveaux modèles d’affaires. Ceci semble cohérent avec certains résultats de recherche qui montrent que la performance organisationnelle passe par la combinaison de différents types d’innovation (Damanpour et autres, 2009). Les données empiriques nous laissent penser que les organisations publiques ont justement parfois de la difficulté à aller au-delà des innovations technologiques : à titre d’illustration, l’implantation des technologies de l’information dans les organisations de santé ne suffit pas à donner lieu à des changements significatifs de pratiques professionnelles et organisationnelles. Par conséquent, il serait important de mieux saisir les processus par lesquels les avancées technologiques induisent des changements de pratiques.

»Au-delà de l’analyse des enjeux susmentionnés, on ne peut faire l’économie de l’étude des processus d’émergence de l’innovation, sachant que cette dernière ne résulte pas uniquement des processus de diffusion. Il s’agirait notamment de prendre acte du fait que ces processus d’innovation impliquent désormais de nombreuses organisations interdépendantes, comme c’est le cas pour les enjeux liés au réchauffement climatique, à l’itinérance, etc. Ces processus sont hautement complexes : les alliances entre entrepreneurs ne constituent plus forcément des mécanismes suffisants pour la production du changement. Dans ces conditions, il est plutôt question d’organiser des écologies (Dougherty et Dunne, 2011) qui doivent notamment favoriser une orchestration de processus d’apprentissage interorganisationnel. Malheureusement, comme on a pu le constater, l’analyse empirique de ces processus d’apprentissage dans le contexte de l’innovation a, jusqu’à présent, très peu retenu l’attention des chercheurs. En définitive, il semble que le développement, en collaboration avec des milieux de décision et de pratique, d’un véritable programme de recherche sur l’innovation dans le secteur public, portant sur les thèmes identifiés dans cet article, s’impose. .../...»





2014/10/13

«Newsletter L&I» (n.º 25, 2014-10-13)




Confeitaria, doceria, panificação, pastelaria (Brasil)

Panificadores: transparência tecnológica é apresentado [web] [intro]

Congresso Internacional discute futuro do trigo [web] [intro]

Studio Cake (SP) inova com receita de bolo de churros [web] [intro]

A linha Refrigeração Versatile da Macom permite receber contentores Gastronorm e Euronorm (600 mm × 400 mm – caixas plásticas e assadeiras de panificação e confeitaria) [web] [intro]



Confeitaria, doceria, panificação, pastelaria (Portugal, África lusófona)

Dilma na padaria [web] [intro]

Elevada taxa de empregabilidade na pastelaria [web] [intro]

TECNIPÃO - 4.º Salão Profissional de Máquinas, Equipamentos e Matérias-primas para a Panificação, Pastelaria e Confeitaria [web] [intro]

A tradição do “bolu” (bolo em indonésio) no país foi iniciada pelos portugueses [web] [intro]



Confitería, panificación, pastelería, repostería

¿Cómo será Madrid Fashion Cake 2014? [web] [intro]

AIMPLAS acaba de completar el desarrollo de un nuevo envase totalmente biodegradable para productos de panadería y pastelería a partir de los residuos generados por la propia industria [web] [intro]

Mike McCarey, master class en Think in Cakes, 2ª edición de la Feria Internacional de Repostería Artística en A Coruña [web] [intro]

Gominolas y chocolate con ingredientes dietéticos funcionales: Innovación Alimentaria del International Food Technology Summit & Expo México 2014 FTS&Expo [web] [intro]



Boulangerie, confiserie, pâtisserie

Le régime sans gluten: la solution à tout? [web] [intro]

Le moulin de Signy-l’Abbaye lance une brioche artisanale longue conservation [web] [intro]

Les Étoilés du Pearl : 5 chefs étoilés Michelin proposent un rendez-vous gastronomique au Pearl [web] [intro]

L'Institut Paul Bocuse lance un programme Pâtisserie, Viennoiserie et Boulangerie en partenariat avec l'Ecole Lenôtre [web] [intro]



Bakery, pastry making

3D Printed Mini-Pastries Called ‘Edible Growth’ Created by Dutch Industrial Design Student [web] [intro]

Former White House Pastry Chef Bill Yosses and Yonah Kalikow, Winner of the First Lady’s Healthy Lunchtime Challenge For Massachusetts, at the Let’s Talk About Food Festival [web] [intro]

Introducing students to the art of tasting [web] [intro]

Make a Cronut at Home: New Cookbooks from NYC Bakeries [web] [intro]





Licencia Creative Commons Licencia Creative Commons
Atribución-NoComercial
4.0 Internacional








2014/10/10

L'Institut Paul Bocuse lance un programme Pâtisserie, Viennoiserie et Boulangerie en partenariat avec l'Ecole Lenôtre




L'Institut Paul Bocuse lance un programme Pâtisserie, Viennoiserie et Boulangerie en partenariat avec l'Ecole Lenôtre



MCE Ma Chaine Etudiante
M. Y.

FRANCE

«La pâtisserie et la boulangerie évoluent et se modernisent en termes de forme, de goût, de produits... Pour suivre cette tendance, l'Institut Paul Bocuse et l'Ecole Lenôtre ont décidé d'unir leurs compétences autour d'un nouveau cursus de formation Pâtisserie, Viennoiserie et Boulangerie, intégrant trois semaines de formation à l'Ecole Lenôtre. De l'expertise technique à l'innovation créative et technologique, le programme d'une durée de six mois sera l'occasion de revisiter les grands classiques, d'intégrer les plaisirs gourmands à la santé et à l'équilibre alimentaire.

»Pour compléter leur apprentissage, les participants sont invités à suivre un stage à l'Ecole Lenôtre, animé par une équipe composée de professeurs hautement qualifiés, dont des Meilleurs Ouvriers de France (M.O.F.), sur le thème “chocolats, entremets et sculpture sur glace”. L'accent sera également mis sur la culture et l'actualité liées au métier, ainsi que sur le design et l'esthétique. .../...»





2014/10/09

Les Étoilés du Pearl : 5 chefs étoilés Michelin proposent un rendez-vous gastronomique au Pearl




Les Étoilés du Pearl : 5 chefs étoilés Michelin proposent un rendez-vous gastronomique au Pearl



Yabiladi

MAROC

«L’événement, organisé à l’hôtel The Pearl Marrakech, accueillera 5 chefs étoilés Michelin qui prendront les commandes des cuisines de l’établissement.

»“Une expérience gustative innovante mêlant les saveurs des terroirs français et suisse autour de menus gastronomiques, créateurs de saveurs inédites dans un cadre baroque moderne”, promettent les organisateurs.

»Guillaume Sourrieu, Eric Delerue, Jean-Christophe Lebascle, Jean-Jacques Noguier et Hervé Giliams, “officieront simultanément dans les cuisines tandis que le Chef Pâtissier du Pearl, Charaf El Boujlaidi, réalisera l'ensemble des desserts servis”. Quatre soirées seront organisées pour l’occasion au Restaurant Jouhara, le tout célébré en musique en compagnie d’un pianiste et d’un saxophoniste de jazz. .../... »





2014/10/08

Le moulin de Signy-l’Abbaye lance une brioche artisanale longue conservation




Le moulin de Signy-l’Abbaye lance une brioche artisanale longue conservation



L'union-L'Ardennais
Julien Bouillé
FRANCE

«Le moulin de Signy-l’Abbaye […] s’intéresse maintenant à la brioche. Il est parvenu à mettre au point une version innovante de ce grand classique de la viennoiserie. La formule de farine dite Briotine permet de fabriquer une brioche artisanale qui a la principale particularité de pouvoir se conserver pendant douze jours et ce, sans ajout de conservateurs. C’est un grand pas à côté de la brioche traditionnelle qui ne reste pas plus d’une journée en vitrine en principe. Grâce à un “mode opératoire” associant un dosage d’eau, un temps de fermentation, une cuisson et un emballage particuliers, la Briotine offre une réponse concurrentielle aux brioches industrielles longue conservation. .../... »





2014/10/07

Le régime sans gluten: la solution à tout?




Le régime sans gluten : la solution à tout?



Grazia
Julie Lastérade

FRANCE

«Gwyneth Paltrow, Jennifer Aniston ou Victoria Beckham sont passées au " sans gluten" et disent avoir retrouvé depuis une nouvelle énergie, une ligne de sauterelle, une peau sans pores, et un transit digne d’être évoqué dans une interview. Elles ont fait des émules. Un tiers des Américains se disent prêts à se priver de hot-dog, de burger, de donuts et autres cookies de Martha Stewart, mais aussi des très sains couscous ou soupes de nouilles, c’est-à-dire d’un bon paquet de produits pour cesser le gluten. Alors qu’ils ne sont ni coeliaques (intolérants au gluten), ni hypersensibles au gluten, ni illuminés des régimes alternativo-babos. Je me suis mise au défi pendant quinze jours. .../... »





2014/10/06

«Newsletter L&I» (n.º 24, 2014-10-06)




Inovação na gestão prisional (Brasil)

Seminário Gestão Prisional e o Paradigma da Reintegracao Social [web] [intro]

O drama da humilhação nos presídios de Alagoas [web] [intro]

Governo do Estado lança a Ouvidoria Penitenciária [web] [intro]

Teleassistencia em saúde nos quatro presídios federais [web] [intro]



Inovação na gestão prisional (Portugal, África lusófona)

Paula Vicente, Prémio Agostinho Roseta na categoria de Estudos e Trabalhos de Investigação, com o estudo Inovação e Gestão da Mudança em Meio Prisional: Uma experiencia em cinco Estabelecimentos Prisionais Portugueses [web] [intro]

Passaporte para a Liberdade: Soluções inovadoras no Sistema Prisional [web] [intro]

Conselho de ministros: Justiça com cinco novos diplomas [web] [intro]

A APAR esteve na 1ª Comissão da Assembleia da República, na sua Comissão de Assuntos Constitucionais Direitos liberdade e Garantias, para defender a Petição para uma Amnistia e Perdão de Penas [web] [intro]



Innovación en la gestión penitenciaria

Primera Sesión de Consejo de la American Correctional Association (ACA) Chapter México: Sistema Penitenciario Mexicano por su Transformación [web] [intro]

Encuentro Regional Gestión y Administración Penitenciaria en el contexto de los Derechos Humanos y la Seguridad Integral [web] [intro]

Pan de Libertad: una propuesta de reinserción social y productiva a través de la inversión del tiempo de la población reclusa en el Centro de Orientación Femenino de Obrajes (COFO) [web] [intro]

Seminario de Derechos Humanos en la sede de la ONU en Uruguay: el sistema uruguayo erradicó hacinamiento carcelario de adultos y debe disminuir prisión adolescente [web] [intro]



Innovation dans le management pénitentiaire

Pierre Botton, l'homme qui veut changer la prison [web] [intro]

Le pénitencier de Derby, dans le nord-ouest de l’Australie, est un établissement innovant qui respecte la culture des détenus aborigènes [web] [intro]

Comment introduire un petit peu de «nature» en milieu carcéral ? [web] [intro]

Prisons ouvertes, un pas vers la réinsertion? Réalisé par Bernard Nicolas. Un film co-écrit par Anne Hirsch [web] [intro]



Innovation in prison management

ART vs REHAB launches free Critical Tool Kits [web] [intro]

Operation Place Safety [web] [intro]

Inside Innovations: Turning Inmates into Entrepreneurs. The Starting Line [web] [intro]

Sustainable Prison Project Connects Inmates to the Environment [web] [intro]





Licencia Creative Commons Licencia Creative Commons
Atribución-NoComercial
4.0 Internacional








2014/10/03

Prisons ouvertes, un pas vers la réinsertion? Réalisé par Bernard Nicolas. Un film co-écrit par Anne Hirsch




Prisons ouvertes, un pas vers la réinsertion? Réalisé par Bernard Nicolas. Un film co-écrit par Anne Hirsch



Eclectic Presse

FRANCE

«Bernard Nicolas a enquêté dans quatre pays européens sur les expériences de prisons sans barreaux, donnant la parole aux professionnels du monde carcéral, et aux détenus qui témoignent de leurs difficultés, de leurs espoirs et des avantages d’un tel accompagnement. En France, pourtant, malgré quelques rares tentatives, “punir” et “réinsérer” semblent encore difficilement conciliables. Exemples à l’appui, ce film fait la démonstration que la voie des prisons ouvertes, enjeu majeur pour les démocraties modernes, est possible. .../...»





2014/10/02

Comment introduire un petit peu de «nature» en milieu carcéral?




Comment introduire un petit peu de «nature» en milieu carcéral?



Vigie Nature
Lisa Garnier

FRANCE

«En France, deux prisons font office de précurseurs : celle de Strasbourg et celle de Fleury-Merogis. La première a bâti une stratégie de médiation animale pour apaiser et participer à la reconstruction des détenus. Les volontaires veillent sur un animal (gerbille, furet, lapin...) ayant connu un épisode de violence ou d'abandon. Quant à Fleury-Merogis, certains prisonniers ont bénéficié d'équithérapie. Des actions qui peuvent apaiser et sensibiliser une population souvent peu attachée à la nature. .../... »





2014/10/01

Le pénitencier de Derby, dans le nord-ouest de l’Australie, est un établissement innovant qui respecte la culture des détenus aborigènes




Le pénitencier de Derby, dans le nord-ouest de l’Australie, est un établissement innovant qui respecte la culture des détenus aborigènes



ABC Radio Australie
Caroline Lafargue

AUSTRALIA

«En Australie, 23 ans après la commission royale d'enquête, le sort des Aborigènes en prison a empiré. Cette commission a été créée pour enquêter sur les raisons des nombreux décès d'Aborigènes en détention, victimes de maladies, d'abus d'alcool et de drogues, de bavures policières.

»Aujourd'hui le problème reste entier. 27% des détenus sont Aborigènes, alors qu'ils ne représentent que 2.5% de la population australienne. La semaine dernière, la chercheuse Elizabeth Grant a publié des recommandations pour aider les détenus aborigènes à se réinsérer et améliorer leur sécurité:

»“La plupart du temps, ces prisonniers n'ont jamais été seuls avant d'être enfermés dans une cellule, ils ont dormi dehors toute leur vie, ou alors ils sont très étroitement liés à leur clan. De même pour vivre leur spiritualité, ils doivent parfois dormir orientés dans une certaine direction. Autre problème : on ne peut pas mélanger les membres de clans qui ne parlent pas la même langue.” .../...»