2014/09/30

Pierre Botton, l'homme qui veut changer la prison




Pierre Botton, l'homme qui veut changer la prison



Les Echos
Valérie de Senneville

FRANCE

«Moderniser la prison pour éviter la récidive : c'est l'obsession de Pierre Botton depuis son incarcération dans les années 1990. A force de ténacité, il a réussi à impliquer plusieurs grandes entreprises qui lui viennent en aide. Mais il se heurte toujours au conservatisme de l'administration pénitentiaire.

»Pierre Botton n'est en fait jamais sorti de prison. Et s'il vous plante là, en plein milieu des couloirs froids et sonores de la maison d'arrêt de Fresnes, en banlieue parisienne, c'est pour mieux revenir plus tard.

»Pierre Botton se démultiplie, il est pressé. L'administration pénitentiaire, elle, regarde, ergote... : “Il faut beaucoup de ténacité car à chaque changement de garde des Sceaux, ce sont de nouveaux plans, de nouveaux cahiers des charges, de nouvelles études sur de nouveaux sites qu'il nous faut retravailler et réunir pour convaincre une administration qui ne reçoit pas d'un bon oeil des innovations dont elle n'est pas l'auteur”, explique Pierre Botton. Mais l'ancien délinquant en col blanc a une “énergie débordante”, souligne son ami Martin Bouygues qui a aidé l'association en fournissant notamment des études techniques. “Son projet est bien mené, intelligent. Il n'y a pas de gaspillage. Faire baisser la récidive est un vrai sujet de société. Plus nombreux nous serons, mieux ça sera”, insiste l'homme d'affaires. .../...»





2014/09/29

«Newsletter L&I» (n.º 23, 2014-09-29)




Quadrinhos (Brasil)

HQ digital feita com 14 telas de equipamentos eletrônicos em sincronia e mobilidade [web] [intro]

Estrelas do jornalismo em quadrinhos participam de feira internacional [web] [intro]

Moki Mioke celebra a relação do Homem com a Natureza através do surrealismo [web] [intro]

Ocupação Laerte, uma grande homenagem do Itaú Cultural a Laerte Coutinho [web] [intro]



Valorização da Natureza (Portugal, África lusófona)

O verdadeiro software do bem estar humano [web] [intro]

Projecto BioRia [web] [intro]

Natural PT, Património vivo [web] [intro]

Bienal de Turismo de Natureza Algarve 2014 [web] [intro]



Gravedad cero

Gravedad cero: «Comenzar y terminar un concierto tocando como quieres que sea el mundo» (Concierto en México DF del trío estadounidense Children of the Light) [web] [intro]

Nissan presenta en México el asiento Gravedad Cero [web] [intro]

Tapiz rodante anti-gravedad Alter-G [web] [intro]

Instrucciones de uso de un aseo en gravedad cero. 2001: una odisea del espacio [web] [intro]



L'art de l'innovation

L’art de la guerre digitale (et de l’innovation) selon Alibaba [web] [intro]

L’art contemporain, vecteur d’innovation dans l’entreprise [web] [intro]

Jugaad : l’art du système D, de l'audace, et d’innover plus vite, mieux, à moindre coût [web] [intro]

Une approche culturelle et artistique innovante du futur métro du Grand Paris [web] [intro]



3D Printing

Printing Challenges for the First 3D Printer Aboard the International Space Station [web] [intro]

Citing demand from small businesses, UPS expands 3D printing [web] [intro]

Japan to develop program for printing 3D maps for the blind [web] [intro]

5 Reasons to Attend European 3D Printing Summit #E3DPS 2015 [web] [intro]





Licencia Creative Commons Licencia Creative Commons
Atribución-NoComercial
4.0 Internacional








2014/09/26

Une approche culturelle et artistique innovante du futur métro du Grand Paris





Une approche culturelle et artistique innovante du futur métro du Grand Paris



Société du Grand Paris

FRANCE

(De Le schéma directeur des actions culturelles de la Société du Grand Paris:)

«Les transformations attendues font de la construction de ce nouveau métro une étape dont l’importance peut être jugée équivalente à la réalisation du métropolitain de 1900 et à la mise en place du RER dans la France des Trente Glorieuses. Deux millions de personnes sont attendues chaque jour sur le nouveau réseau, soit environ la moitié de la fréquentation journalière de l’actuel métro parisien. Ce grand dessein est un grand défi plaçant le voyageurau centre de toutes les avancées et interrogeant à l’horizon 2030, à travers la transformation des modes de vie et des comportements des usagers, une nouvelle manière de vivre letemps de transport, un nouveau rapport à la ville et à autrui, une nouvelle façon de vivre son appartenance au territoire, un nouveau rapport au travail. La réponse de la Société du Grand Paris se doit d’être à la mesure de ce questionnement.

»Pour y parvenir, la Société du Grand Paris a donné à sa mission une ampleur nouvelle et considéré que tous les éléments constitutifs du métro Grand Paris Express seront porteurs d’une dimension de culture et d’urbanité d'une part, générateurs de créations artistiques et d’usages innovants d'autre part. Aussi a-t-elle institué, auprès d’elle, en 2013 et 2014, un Comité d’experts des actions culturelles du réseau de transport public du Grand Paris. Le directoire de la Société du Grand Paris, en fixait ainsi l’ambition : “ Convaincus que la culture et l’art sont des éléments essentiels de valorisation des lieux de transport et contribuent àfaire des gares de véritables lieux de vie, nous avons souhaité mettre en place un Comité d’experts des actions culturelles. ” Il était précisé que cette mission de conseil portait sur “ la définition, l’enrichissement et la consolidation d’une politique de commandes artistiques et d’interventions culturelles, concernant notamment :

»• la définition des objectifs et des orientations ;

»• la proposition d’un plan d’action ;

»• l’évaluation des moyens de mise en œuvre ;

»• la définition d’indicateurs d’évaluation ”. [...]


»L’approche nouvelle des formes d’actions culturelles engage la Société du Grand Paris, ses partenaires, les acteurs culturels, les habitants et les usagers. Elle s’intègre à un projet d’aménagement d’un nouveau ter-ritoire et de nouveaux espaces publics qui dépasse le strict domaine des transports.

»En ce sens, il s’agit de savoir non pas quel programme artistique innovant développer pour le Grand Paris Express, mais comment la culture (non seulement les arts, mais aussi les individus et les territoires) participe à la création de ce nouvel espace public partagé, celui des gares et du réseau.»





2014/09/25

Jugaad : l’art du système D, de l'audace, et d’innover plus vite, mieux, à moindre coût





Jugaad : l’art du système D, de l'audace, et d’innover plus vite, mieux, à moindre coût



Le Monde
L'Express
École Polytechnique


FRANCE

«Les multinationales qui investissent des milliards dans la recherche et ne jurent que par les “ processus ”, les “ spécifications ” ou les “ standards ” sont en train de tomber sous le charme de la modeste et imprévisible jugaad, ou système D à l’indienne. Elle est à l’Inde ce que fut le kanban au Japon, à savoir un concept ayant fait ses preuves dans un pays suffisamment lointain pour susciter la curiosité des entreprises occidentales.» (Le Monde)

«Jugaad est un mot hindi populaire qui peut se traduire par "une solution innovante, improvisée, née de l'ingéniosité et de l'intelligence". Jugaad représente tout simplement une façon unique de penser et d'agir en réponse à des défis. C'est l'art de l'audace, celui de repérer des opportunités dans les circonstances les plus défavorables et de trouver des solutions ingénieuses et improvisées en utilisant des moyens simples.»(L'Express)

«Les structures et processus industriels de l'après-guerre - gros budgets R&D, hiérarchies, etc. - ne sont plus adaptés au monde complexe dans lequel nous vivons. Il est temps de réinventer l'innovation. Les sociétés occidentales peuvent-elles s'inspirer des économies émergentes comme l'Inde, la Chine, l'Afrique où des milliers d'entrepreneurs produisent des solutions ingénieuses et frugales dans des conditions adverses. Dotés d'un état d’esprit agile -- ou le "jugaad" -- ces innovateurs transforment les contraintes en opportunités et peuvent "faire plus avec moins."» (École Polytechnique)





2014/09/24

L’art contemporain, vecteur d’innovation dans l’entreprise





L’art contemporain, vecteur d’innovation dans l’entreprise



Jeune Dirigeant
Antoine Lefranc

FRANCE

«Ce projet, piloté par les Ministères de la Culture et du Redressement Productif, consiste à faire entrer l’art contemporain dans l’entreprise. Cinq régions pilotes, cinq entreprises engagées et cinq artistes en pleine phase de création. En Lorraine, c’est FRANCE LANORD ET BICHATON, une entreprise de 90 personnes intervenant dans la restauration et la préservation du patrimoine protégé et des bâtiments contemporains, qui expérimente cette relation inédite. Pour son président, Olivier Crancée, c’est un projet atypique, car reposant sur un triptyque inédit. D’abord, l’implication de l’ENSA (École Nationale Supérieure d’Arts) qui a proposé la rencontre. Ensuite l’entreprise, qui décide de se lancer avec ses salariés dans une aventure peu commune. Enfin l’artiste, en résidence dans l’entreprise, qui doit concevoir une œuvre avec les moyens mis à sa disposition. Chez FRANCE LANORD ET BICHATON, c’est Cristina Escobar, une artiste plasticienne nancéienne d’origine cubaine, qui a posé ses valises. L’ambition collective est de co-construire une installation qui sera exposée pendant un mois et demi au Musée des Beaux-Arts en mars 2015.

»“ Nous avons des relations régulières avec l’ENSA. L’École sait que nous travaillons sur de la 3 D. Nous faisons du transfert de technologie avec un laboratoire de recherche pour faire du prototypage rapide en 3D pour ma partie menuiserie. On m’a alors proposé des artistes qui eux aussi travaillaient sur cette thématique ”, précise Olivier Crancée. En immersion complète, Cristina Escobar conçoit son œuvre avec les matériaux de l’entreprise, la pierre et le bois. L’artiste s’est également plongée dans les archives de l’entreprise, honorable dame de 150 ans, pour que l’œuvre évoque et transpire l’entreprise.

»Tout cela est remarquable, mais concrètement, qu’est-ce que la démarche apporte à l’entreprise ? N’est-on pas là dans le gadget ? Au mieux dans de la communication d’entreprise ? Pas pour Olivier Crancée. “ Travailler avec un artiste, c’est pousser encore plus loin la compréhension de la créativité et de l’innovation. Ce que Cristina nous demande, nous ne l’avions jamais fait. Mais nous pouvons le faire ! Cristina nous pousse à explorer de nouvelles techniques. Cela nous amène également à mieux comprendre le processus de créativité. L’œuvre finale doit correspondre à sa vision. Nous devons accepter la vision du créatif et ne pas chercher à l’amener vers un compromis. Je vois dans notre collaboration un vrai enjeu stratégique pour l’entreprise. Il faut casser les lignes, car notre vision du métier est limitée. La faute aux habitudes et certitudes acquises. Les marchés évoluent vite et il faut être différentiant, chercher en soi des savoir-faire présents, mais non exploités. Pour cela, une seule solution : aller vers des gens qui ne sont pas de notre univers habituel ”.

»L’entreprise a l’habitude de travailler avec des créatifs sur un mode collaboratif, notamment avec des designers parisiens sur des projets de mobiliers. Mais là, c’est pousser l’expérience d’un cran. L’expérience a d’ailleurs déjà accouché d’une œuvre : sept stèles en pierre réalisées dans les ateliers de FRANCE LANORD ET BICHATON seront exposées à l’ENSA du27 septembre au 22 octobre 2014. Quant à l’œuvre finale, un prototype est sorti de l’atelier et des essais sont réalisés pour trouver les bonnes techniques qui permettront la réalisation de la version finale.

»La rencontre entre l’art contemporain et l’entreprise a aussi un impact sur les équipes. “ Les salariés vont développer une compréhension de la créativité qui leur permettra de répondre aux exigences inédites des clients ”. Autre apport : le fun ! Il y a la fierté de co-construire une œuvre d’art, de découvrir un univers que les salariés ne connaissent pas. Une trentaine de collaborateurs se sont d’ailleurs rendus avec l’artiste à Art Basel, accompagnés de quarante jeunes. Une immersion dans l’entreprise pour l’artiste ; une immersion dans l’art contemporain pour les salariés. Avec, au bout du compte, de la performance pour l’entreprise ! »


En savoir plus: Ministère de la Culture et de la Communication de France, Art & entreprise, pour mieux conjuguer culture et monde du travail.

Ministère de l’Economie, du Redressement productif et du Numérique et Ministère de la Culture et de la Communication de France, Conférence de presse « Art & entreprise, pour mieux conjuguer culture et monde du travail»


Image: Lorraine Terre de Luxe, page de l'entreprise France Lanord et Bichaton.




2014/09/23

L’art de la guerre digitale (et de l’innovation) selon Alibaba





L’art de la guerre digitale (et de l’innovation) selon Alibaba



Industrie et Technologies
Thibaut De Jaegher

FRANCE

« Alibaba ? C’est l’égal de Google, d’Amazon ou de Facebook. Le site chinois de e-commerce vient de réaliser, à la bourse de New York, une levée de fonds de 25 milliards de dollars. Ce qui le place au niveau des GAFA. Une reconnaissance pour Jack Ma, son fondateur, et pour sa méthode de management et d’innovation.

»“ Il y a trois raisons qui expliquent notre survie : nous n’avions pas d’argent, nous n’avions pas de technologies et nous n’avions pas de plan. Chaque dollar, nous l’utilisions donc très prudemment ”. Chaque fois qu’il doit expliquer le succès de son entreprise, Jack Ma, le patron fondateur d’Alibaba, répète à l’envi cette phrase. La formule est efficace mais elle représente bien plus que cela. Ces trois contraintes sont devenues une sorte de règle de vie de l’entreprise Alibaba dans son entier. Les 25 milliards de dollars levés à la bourse de New York vont-ils changer la donne ? Il y a peu de chances, tant la frugalité (qui transparaît dans le physique même de son fondateur) semble être la marque de fabrique d’Alibaba.


»Ne pas coder pour penser client

»Tenez, par exemple, la plupart d’entre nous pensent sans doute que pour diriger et fonder une entreprise comme Alibaba il faut savoir coder ? Pas Jack Ma. Contrairement à un Zuckerberg chez Facebook qui se revendique comme un authentique 'nerd', chez Alibaba, le patron ne code pas. La technologie, l’IT, les algorithmes c’est important mais ce n’est pas le cœur de compétences de l’entreprise chinoise, simplement des outils. Étonnant ? Pas vraiment. Comme le disait le patron d’Alibaba devant un parterre d’étudiants de Stanford, le fait qu’il n’ait jamais codé lui-même lui permet de voir les choses autrement, à la place de ses clients.


»Innover comme un crocodile dans le Yangtze

»Jack Ma a aussi compris très tôt qu’il ne pourrait pas lutter avec les mêmes armes que les leaders américains. S’il partage leurs ambitions mondiales (dès le départ, Jack Ma pensa Alibaba pour le monde), il ne cherche pas à copier leurs recettes. “ Nos compétiteurs n’étaient pas en Chine mais dans la Silicon Valley ”, raconte le patron, dont eBay fut longtemps la bête noire. Mais pour concurrencer la marketplace américaine, Jack Ma a estimé qu’il ne fallait pas l’attaquer frontalement. “ eBay, c’est un requin dans l’océan. Nous, nous sommes un crocodile dans le Yangtze. Si nous nous battons dans l’océan, nous perdrons. Mais si nous nous battons dans le fleuve, nous gagnerons ”. Cette stratégie lui a permis de définir une vision pour Alibaba : être un facilitateur de business pour les PME et ETI, notamment chinoises (un peu comme Rakuten).


»Valoriser les mille et une erreurs

»Cette vision, il a fallu un peu de temps pour la mettre au point. Jack Ma reconnaît que l’entreprise s’est développée trop vite et sans discernement jusqu’au krach de la bulle internet. Il a dû alors fermer de nombreuses filiales et surtout trouver - sous pression - un business model. Après plusieurs tentatives, il trouve la martingale : proposer aux industriels chinois d’utiliser sa plate-forme pour accéder au marché américain. Comment ? En proposant simplement leurs catalogues de produits en ligne. Cela semble banal aujourd’hui, cela ne l’était pas à l’époque. Le patron reconnaît volontiers que ses équipes ont testé beaucoup de solutions, de produits, de services avant de trouver la (bonne) voie. Comme il le dit souvent, “ si je devais raconter l’histoire d’Alibaba, j’appellerais mon livre 'les mille et une erreurs'. Car c’est comme cela que j’ai construit Alibaba ”. La culture du changement est évidemment au cœur des valeurs de l’entreprise. “ Embrace the change ” clame d’ailleurs le corpus des valeurs maison à l’adresse de ses salariés.

»Agilité, frugalité, adaptabilité : ces trois mots résument bien la méthode Alibaba. Une méthode que Jack Ma entend mettre à profit pour devenir le leader mondial incontesté de sa catégorie. Avec sa levée de fonds, la plus grosse de l’histoire, il semble très très bien parti.»


Image: South China Morning Post.




2014/09/22

«Newsletter L&I» (n.º 22, 2014-09-22)




Inovação e impossíveis (Brasil)

Brasil e África do Sul unirão bases por competitividade no mercado internacional [web] [intro]

O terceiro setor e a sociedade [web] [intro]

Acredite no impossível – a cultura do fracasso [web] [intro]

Fuuzle: Milhões de boletins informativos e feeds RSS disponíveis em tempo real, em 26 idiomas, gratuitamente [web] [intro]



Inovação e impossíveis (Portugal, África lusófona)

Andar a 320 km/h com peças impressas em 3D [web] [intro]

A utopia dos homens livres (Reflexões sobre a liberdade) [web] [intro]

Cambridge capta mais fundos para Inovação que Portugal [web] [intro]

José Ferreira Machado Best Leader Award 2014 na categoria de Administração Pública, Institutos e Universidades [web] [intro]



Innovación e imposibles

Respuestas de innovación con preguntas imposibles [web] [intro]

Lo imposible. Lo inalcanzable [web] [intro]

Formación en ética y participación ciudadana [web] [intro]

Innovación, Disrupción y Nueva Economía [web] [intro]



L'innovation et les impossibles

La méthode Freinet [web] [intro]

Faire de l’innovation avec un petit « i » [web] [intro]

Financement De L’innovation: Chemin De Croix Du Continent Africian [web] [intro]

Précaution, Innovation, Non-régression : une devise impossible pour une société en crise [web] [intro]



Innovation and the impossibles

Rethinking Social Innovation between Invention and Imitation [web] [intro]

Here’s how «disruptive innovation» works in nature: a killing-machine fish has colonized reefs from Venezuela to Rhode Island [web] [intro]

Open Innovation Manifesto [web] [intro]

Why Innovation Eats Strategy for Breakfast [web] [intro]





Licencia Creative Commons Licencia Creative Commons
Atribución-NoComercial
4.0 Internacional








2014/09/19

Précaution, Innovation, Non-régression : une devise impossible pour une société en crise




Mustapha Mekki: Précaution, Innovation, Non-régression : une devise impossible pour une société en crise
Dalloz
France


«Le principe de précaution a fait de l’incertitude un objet de droit. Consacré par l’article L. 110-1 II 2° du Code de l’environnement introduit par la loi Barnier du 2 février 1995, il a été sacralisé à l’article 5 de la Charte de l’environnement intégré au bloc de constitutionnalité le 1er mars 2005. En présence d’un risque incertain mais sérieux susceptible de causer des dommages graves et/ou irréversibles, les autorités publiques, après évaluation, doivent prendre des mesures provisoires et proportionnées. Ce principe de précaution est un choix politique qui vient nécessairement limiter l’exercice des libertés et constitue un frein à certaines innovations. Certains sénateurs qui y voient aujourd’hui une menace pour le développement économique ont déposé une proposition de loi constitutionnelle, validée par le Sénat le 30 mai 2014, qui a pour objet la consécration, au côté du principe de précaution, d’un principe d’innovation. Ce dernier principe ne vient-il pas heurter de plein fouet le principe dit de non-régression cher aux environnementalistes ? Pour le comprendre, il faut au préalable revenir aux origines de ces inquiétudes.»





2014/09/18

Financement De L’innovation: Chemin De Croix Du Continent Africian




Lansana Gagny Sako (membre du club Expansion économique du Sénégal): Financement De L’innovation: Chemin De Croix Du Continent Africian
Info Afrique
France


«Selon le Global Competition Report 2012-2013, 14 des 20 économies les moins compétitives sont africaines. [...] La mondialisation, les progrès technologiques rapides et l’intégration dans les chaînes de valeur mondiales, obligent à accroître sans cesse la compétitivité. Mais sans politique d’innovation il est quasiment impossible de s’intégrer à la mondialisation. Innovation & financement : véritable chemin de croix pour le continent Africain, c’est pourtant une des voies obligées pour positionner le continent sur le chemin d’une véritable croissance génératrice de richesses pour les communautés.»






2014/09/17

Faire de l’innovation avec un petit « i »




Romain Cunat: Faire de l’innovation avec un petit « i »
Innovation 02
Canada


«Lors de la dernière rencontre de la Table Innovation 02, M. Martin Portelance, directeur général de Faction Bike Studio, a partagé aux participants sa vision des conditions favorables à l’innovation dans une entreprise : VOICI QUELQUES ÉLÉMENTS CLÉS À RETENIR : [...] Oser innover, prendre des risques! Le manque de connaissances et de compétences peut être un frein à l’innovation, mais l’inverse également! " Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait ", Mark Twain.»






2014/09/16

La méthode Freinet




La méthode Freinet
via Le Monde
France


«Pourtant, il s'agit d'une méthode innovante, et bien spécifique. " Freinet, c'est la pédagogie du travail choisi, explique Emilie Lassau. Quand on trouve un moyen de s'exprimer par le travail, on accepte tout le reste. L'idée est de se mettre au travail volontairement et que cela devienne un besoin. " Pour cela, l'enseignante utilise des fiches de travail thématisées en français et en mathématiques : chaque élève opte pour ce qu'il va travailler, à son rythme, et le note dans le " plan de travail individualisé " qui guide sa progression. L'une des particularités de la méthode est de favoriser le travail entre pairs. Les élèves corrigent leurs devoirs entre eux, de la même manière qu'ils modèrent eux-mêmes leurs débats. [...] Le modèle est d'autant plus difficile à poursuivre au second degré que chaque matière y est enseignée par un professeur différent. Un enseignement entièrement Freinet supposerait alors une coopération entre les enseignants... quasi utopique. La seule solution pour des parents en quête d'une éducation autre au sein de l'école publique serait donc à chercher parmi la douzaine de projets expérimentaux répartis sur tout le territoire, réunis sous la bannière de la Fédération des établissements scolaires publics innovants. Pour autant, impossible de remettre en cause le principe public de l'association, issue du mouvement de l'éducation populaire. Historiquement de gauche, la méthode entend changer l'école, et par ricochet, la société. " Il s'agit d'un engagement militant et politique dans le sens noble du terme, revendique Catherine Chabrun, secrétaire générale de l'ICEM. On n'imagine pas la même société. Et on ne veut pas séparer les enfants les uns des autres comme le fait l'enseignement privé. "»





2014/09/15

«Newsletter L&I» (n.º 21, 2014-09-15)




Ideias e inovações (Brasil)

«Inovação, Ideia ou Invenção?» [web] [intro]

«Inovação social: perspectivas e desafios» [web] [intro]

As Competências dos Inovadores [web] [intro]

Gestão de ideias para inovação: transformando a criatividade em soluções práticas [web] [intro]



Ideias e inovações (Portugal, África lusófona)

S CIS-M – Todos a pensar social – Concurso de Ideias de Inovação Social [web] [intro]

BICMINHO [web] [intro]

Projecto I9Source [web] [intro]

Fóruns de Cidadania da Associação Portuguesa de Criatividade e Inovação (APGICO) [web] [intro]



Ideas e innovaciones

Piensa en Cobre 2015 [web] [intro]

Momento actual de la internacionalización de los servicios financieros tecnológicos (fintech) latinoamericanos. 2ª edición de NEXT BANK BOGOTÁ [web] [intro]

¿Dónde nacen las grandes ideas? [web] [intro]

Pensar en pequeño para hacer que las cosas empiecen a moverse y las personas a contribuir [web] [intro]



Idées et innovations

Une idée pour le Québec : l’innovation [web] [intro]

Lotfi Halfaoui: «Il n’y a pas de volontarisme politique fort pour la réindustrialisation» [web] [intro]

Innovation frugale une ambition Indienne, une opportunité mondiale [web] [intro]

Projet FRED (Fabrication Rapide & Éco-Design) [web] [intro]



Ideas and innovations

2014 Ideas and Innovations Conference [web] [intro]

Government of India (Ministry of Rural Development - Ministry of Panchayati Raj - Ministry of Drinking Water and Sanitation): Bank of Ideas & Innovations [web] [intro]

When new ideas breed new losers [web] [intro]

Dubai may be a better example for a peaceful, cohesive Iraq than more bombs. It is the economy that unites people [web] [intro]





Licencia Creative Commons Licencia Creative Commons
Atribución-NoComercial
4.0 Internacional








2014/09/12

Projet FRED (Fabrication Rapide & Éco-Design)




Projet FRED (Fabrication Rapide & Éco-Design)
Programme d'innovation pour la compétitivité des PME de la mécanique, de la machine spéciale, de la déformation et des matériaux de la région Wallonie-Lorraine-Luxembourg (WLL)
Belgique, France et Luxembourg


«Historiquement, la Région Wallonie-Lorraine-Luxembourg est une terre d’industrie lourde avec un tissu très dense de milliers de PME de la sous-traitance et de la prestation à cette industrie traditionnelle. La problématique soulevée réside dans la difficulté à faire évoluer cette énorme majorité d’entreprises qui pensent que l’innovation n’est pas pour elles car elles ne maitrisent pas la totalité du cycle de conception et d’industrialisation des produits. L’éco-design est un levier formidable mais aussi une nécessité cruciale à intégrer dans la vision des PMI de la mécanique et de la machine spéciale. Le Projet FRED (Fabrication Rapide & Éco-Design) a été mis sur pied pour : concilier la rentabilité et l’environnement grâce à la fabrication rapide et l’écoconception. [...] Le développement rapide de produits est une approche permettant de mettre au point plus rapidement des innovations tout en considérant les critères classiques : qualité, coût et délai. Le concept de développement rapide de produits est essentiellement basé sur une mise en œuvre ininterrompue des outils de la chaîne numérique. [...] L’Éco-Design ou Éco-Conception consiste en la prise en compte et en la réduction, dès la conception ou lors d’une reconception d’un produit, de l’impact environnemental associé à l’ensemble des étapes de son cycle de vie depuis l’extraction des matières premières, en passant par la fabrication, le transport, la distribution, l’utilisation et ce jusqu’à l’élimination.»





2014/09/11

Innovation frugale une ambition Indienne, une opportunité mondiale




Pierre Bonnard (co-founder and CTO at ideXlab.com): Innovation frugale une ambition Indienne, une opportunité mondiale
ideXlab.com
France


«La vision de Sam Pitroda de l’innovation frugale est sociétale, visant à réduire la pauvreté, produire des innovations accessibles aux plus démunis et permettant d’améliorer leur condition. Il résume en empty platedisant que “les grands cerveaux travaillent trop à résoudre les problèmes des riches” à la fois pour concevoir de nouveaux produits alimentant une surconsommation des pays riches mais aussi dans le sens ou même dans les pays en développement les cerveaux travaillent pour les pays riches dans les centres de développement ou de production externalisés. Il prêche pour le développement de projets innovant frugaux et à portée sociale.»






2014/09/10

Lotfi Halfaoui: «Il n’y a pas de volontarisme politique fort pour la réindustrialisation»




Lotfi Halfaoui, expert industriel: «Il n’y a pas de volontarisme politique fort pour la réindustrialisation»
via El Watan
Algérie


«Pour l’instant, il n’y a pas de volontarisme politique fort et structuré pour mettre en œuvre la réindustrialisation de notre économie. Tous les changements permettant une révolution industrielle sont identifiés, gravés dans les réunions des "tripartites", rabâchés par les témoins actifs de notre économie. Il n’y a plus rien à dire qui ne puisse être déjà dit. En bref, il s’agira lors de cette rencontre nationale sur l’industrie de poser les bases du débat en présentant un état des forces industrielles en présence en termes de tissu économique, de ressources humaines, mais également sur la capacité des industries à innover. Force est de constater qu’avec un demi-siècle d’histoire industrielle nationale, nos décideurs continuent de croire au rôle vertueux, solidaire qui rime souvent avec indulgent, social des entités publiques. Mais l’entreprise actuelle, qu’elle soit publique ou privée, doit faire face aux réalités de la concurrence, des performances, des rapports qualité/prix, d’attractivité, de disponibilité, de réactivité, d’innovation, d’anticipation de besoins, etc.»






2014/09/09

Une idée pour le Québec : l’innovation




Forum des idées pour le Québec
Une idée pour le Québec l’innovation
Canada


«Le Forum tenu l’an dernier portait sur l’économie. Il a eu pour conclusion que si la société québécoise possède de grandes forces, elle fait aussi face à des problèmes structurels d’envergure. Le vieillissement de la population, par exemple, nous imposera des coûts en constante croissance. Ce fardeau devra par ailleurs être supporté par une population active qui, en pourcentage de la population totale, ira en décroissant. Tout cela dans le contexte d’une économie où les niveaux de productivité actuels n’arriveront pas toujours à compenser la diminution de la population active, et d’une culture qui n’encourage pas toujours suffisamment nos entrepreneurs, nos chercheurs, nos artistes et nos intellectuels. Pour les partis politiques soucieux de préserver les acquis des révolutions sociales du passé, et désirant prévenir la décroissance, cela pose un défi de taille: celui de faire changer les choses pour le mieux. Une des avenues qui pourrait permettre ce changement est celle des multiples formes d’innovation qui se déploient présentement dans toutes les sociétés. Nous pensons en particulier à l’innovation dans le domaine du numérique, qui constitue, à bien des égards, l’infrastructure de la majorité des autres formes d’innovation et de changement. Où en sommes-nous présentement, au Québec, en termes d’innovation? Quel rôle le gouvernement du Québec pourrait-il jouer pour que ce phénomène multiforme puisse donner tous ses fruits? En quoi devrait consister une stratégie numérique, pour le Québec? Telles sont les questions que nous allons explorer au cours de ce Forum.»





2014/09/08

«Newsletter L&I» (n.º 20, 2014-09-08)




Micro-emprendedores e inovação (Brasil)

Microempresa Agrocon - Cerâmica Vegetal [web] [L&I]

«A história do Pedro Cascaes Filho e a sua luta a favor da micro e pequena empresa» [web] [L&I]

Empreendedorismo e sistemas de inovação: como superar os desafios brasileiros [web] [L&I]

Bom empreendedor é aquele que pensa grande, mas age como pequeno [web] [L&I]



Micro-emprendedores e inovação (Portugal, África lusófona)

[Ignite#52] Rui Pinheiro - O bichinho do empreendedorismo! [web] [L&I]

«Associação Industrial Portuguesa promove empreendedorismo» [web] [L&I]

«Empreendedorismo em Portugal» [web] [L&I]

Empreendedorismo Low Cost em tempo de Crise [web] [L&I]



Innovadores en la microempresa

#MITinnovadores35 - Premiación Innovadores menores de 35 México 2014 [web] [L&I]

«Emprendedurismo social, los pasos no escritos» [web] [L&I]

Internet, la mano derecha de los microempresarios [web] [L&I]

Emprendedurismo [web] [L&I]



Innovateurs et micro-entreprises

African Enterprise Malawi Team Leader Enock Phiri at PCEA Kariobangi South [web] [L&I]

«Aliko Dangote - Portrait de l'homme le plus riche d'Afrique» [web] [L&I]

Nuits de l'Entrepreneuriat 2014 ESSEC BBA [web] [L&I]

Présentation: Damien Stevens, chef d'entreprise d'une PME [web] [L&I]



Innovators and micro-enterprises

Our Approach to Innovation Is Dead Wrong | Diana Kander | TEDxKC [web] [L&I]

«David Cameron discusses home-based businesses and entrepreneurs» [web] [L&I]

Perspectives on Africa - 4 young entrepreneurs talk about Africa, Youth and Entrepreneurship [web] [L&I]

Story of a Micro-Entrepreneur (Nanduben) from India [web] [L&I]





Licencia Creative Commons Licencia Creative Commons
Atribución-NoComercial
4.0 Internacional








2014/09/01

«Newsletter L&I» (n.º 19, 2014-09-01)




Microempresa inovadora (Brasil)

BNDES MPME Inovadora - Programa BNDES de Apoio a Micro, Pequena e Média Empresa Inovadora [web] [intro]

Programa de Apoio à Gestão de Negócios Inovadores (Pro Inovar) [web] [intro]

Programa de Apoio à Competitividade das Micro e Pequenas Indústrias (PROCOMPI) [web] [intro]

TECNOVA [web] [intro]



Microempresa inovadora (Portugal, África lusófona)

Centro de Empresas e Inovação da Madeira (CEIM / BIC Madeira) [web] [intro]

Elevada proporção de PME’s e inexistência de capacidades empreendedoras suficientes [web] [intro]

Sistema de Incentivos de Apoio Local a Microempresas (SIALM) [web] [intro]

Projeto RUR@L INOV - Inovar em Meio Rural (Inquérito à inovação nas áreas rurais portuguesas) [web] [intro]



Microempresa innovadora

Programa BA Innova [web] [intro]

Aprenda, Instituto de la Microempresa del Grupo ACP [web] [intro]

Política Nacional de Emprendimiento de El Salvador [web] [intro]

eGoverment: Mejora de la Competitividad de la Micropyme - InnovaTIC [web] [intro]



Micro-entreprise innovante

Programme de Promotion de l'Entrepreneuriat des Jeunes (PPEJ) [web] [intro]

La Banque islamique de développement (BID) finance des micro-projets de 1.128 femmes de la communauté rurale de Touba Fall, Département de Mbacké, Sénégal [web] [intro]

Pour le défi des micro-sociétés: Bitoubi. Troisième édition du salon lausannois [web] [intro]

Fin 2012, une partie des microentreprises reste à l’écart des TIC (Enquêtes TIC 2012 et TIC-TPE 2012) [web] [intro]



Innovative micro-enterprise

The Filipino work spirit of bayanihan (teamwork) [web] [intro]

Start & Improve Your Business (SIYB) Programme [web] [intro]

Community Development Block Grant (CDBG) Program [web] [intro]

Microfinance as a Catalyst for Industry and SME Growth (Panel discussion during the Asia Microfinance Forum - Shanghai, 4-8 August 2014) [web] [intro]





Licencia Creative Commons Licencia Creative Commons
Atribución-NoComercial
4.0 Internacional