2014/01/22

«Regards sur l’innovation et le transfert de technologie avec l’Institut des hautes études pour la science et la technologie (IHEST)»



«Performances en recherche, rayonnement international, dynamisme industriel, structures de transfert de technologie, engagement des collectivités territoriales, quel est le bon dosage pour stimuler l’innovation d’une région? Philippe Nérin, président d’AxLR, a participé à un regard croisé proposé par l’Institut des hautes études pour la science et la technologie (IHEST) à l’occasion d’un voyage d’études en région Languedoc-Roussillon de l’ensemble de ses auditeurs de la promotion 2013-2014.

»Au cours de cette rencontre régionale publique organisée à Montpellier, les enjeux de l’innovation et du transfert de technologie en Languedoc-Roussillon ont été illustrés par les points de vue et analyses d’acteurs du monde de l’entreprise, d’institutions de financement, de structures fédératrices et des collectivités territoriales.

»Pour écouter l’ensemble des interventions:
http://www.ihest.fr/IMG/mp3/rencontre-regionale.mp3.

»Philippe Nérin: “Nous portons un regard particulier sur la propriété intellectuelle. Aujourd’hui, il est effectivement extrêmement difficile de pouvoir développer de l’innovation, notamment à l’international, si l’on n’est pas capable de se défendre et si l’on n’a pas des brevets interdisant à ses concurrents de faire la même chose. Nous sommes donc très attentifs à la propriété intellectuelle amont qui est générée sur la base des résultats de recherche. La grande difficulté aujourd’hui pour les équipes de recherche est de pouvoir traduire des résultats de recherche en innovation, autrement dit de démontrer qu’un résultat de recherche peut être matérialisé (pour la technologie en prototype, mais aussi dans le domaine des SHS). Nous travaillons sur des projets qui ne sont pas technologiques, pour autant nous devons être capables de matérialiser le futur produit qui va adresser un marché. Marché que la SATT s’emploie à identifier très tôt dans le processus d’innovation. Nous essayons d’évaluer très tôt la volumétrie du marché, d’identifier les acteurs sur ce marché et d’établir une stratégie d’accès à ce marché”.

»“La mission de la SATT est d’investir humainement et financièrement dans des projets de développement ou de démonstration pour augmenter significativement l’indice de maturité d’une invention. C’est cet indice de maturité qui va permettre de rendre une invention attractive pour une entreprise qui existe ou qui reste à créer. Nous travaillons en effet non seulement avec des entreprises existantes mais aussi sur des projets de création d’entreprise. La SATT est donc un carrefour où des résultats de recherche sont transformés en innovation et en création de valeur”.»



AxLR







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire