2014/12/29

«Newsletter L&I» (n.º 36, 2014-12-29)




Produção de alimentos (Brasil)

Ribeirinhos do Amazonas iniciam produção de alimentos agroecológicos em Reserva de Desenvolvimento Sustentável Piagaçu-Purus (RDS-PP) [web] [intro]

Palma ganha espaço na economia da Paraíba [web] [intro]

Feliz Natal!

Rio Grande do Norte será referência em ostreicultura até 2016 [web] [intro]



Combater o desperdício de alimentos (Portugal, África lusófona)

O combate ao desperdício de alimentos está na ordem do dia [web] [intro]

Movimento 2020 ensina a combater o desperdício alimentar este Natal [web] [intro]

Feliz Natal!

Combater o desperdício alimentar [web] [intro]



Apicultura

Innovadoras colmenas evitan que la miel se contamine [web] [intro]

Consorcio de Desarrollo Tecnológico Apícola [web] [intro]

¡Feliz Navidad!

Proceso de participación para la Reserva de la Biosfera de La Rioja 2014-2023 [web] [intro]



Papier journal

Coup dur pour l'industrie du recyclage au Québec [web] [intro]

Les gros consommateurs de papier dans la mire de Greenpeace [web] [intro]

Joyeux Noël!

Valorail pour optimiser la collecte des vieux papiers [web] [intro]



Cloud

Raining innovation from the cloud [web] [intro]

How Shifting to the Cloud Can Unlock Innovation for Food and Farming [web] [intro]

Merry Christmas!

Building a Cloud Foundation for Innovation [web] [intro]





Licencia Creative Commons Licencia Creative Commons
Atribución-NoComercial
4.0 Internacional








2014/12/26

Valorail pour optimiser la collecte des vieux papiers






Les Echos
Pascal Ambrosi

FRANCE

«L’entreprise centenaire vosgiennes MGE a développé une solution pour faciliter la collecte et le transport des papiers en vue de leur recyclage.

»Chaque année, l’usine de Golbey (Vosges) du groupe Norske Skog, recycle environ 500.000 tonnes de vieux papiers pour les besoins de sa production de papier journal. Pour répondre aux besoins d’approvisionnement de son client, la société de transport et de logistique MGE, entreprise centenaire et familiale dirigée par Philippe Virtel, a développé, en collaboration avec l’industriel papetier, une unité mobile brevetée, ValoRail. Il s’agit d’une caisse de 45 pieds, soit environ 13, 70 mètres, le gabarit maximal accepté par les transports ferroviaires, et qui présente la particularité d’être "open-top", c’est-à-dire de se charger par le haut. Elle peut transporter aussi bien du vrac que des produits conditionnés sur palettes. .../...»





2014/12/24

Les gros consommateurs de papier dans la mire de Greenpeace






Le Journal de Montréal
Olivier Bourque

CANADA

«Le géant Best Buy fait l’objet d’une campagne de Greenpeace, qui dénonce le gaspillage de papier par l’entreprise américaine qui en utiliserait des quantités astronomiques, selon un rapport dévoilé mercredi.

»L’organisation environnementale a sondé des entreprises d’importance dans le secteur du détail au Canada et au Québec pendant un an. D’après les résultats de l’étude, la production de circulaires de toutes sortes par Best Buy nécessiterait pas moins de 100 millions de livres de papier annuellement.

»"Aujourd'hui, nous mettons en lumière le rôle que joue Best Buy dans le gaspillage flagrant de la forêt boréale, une circulaire à la fois", a affirmé Nicolas Mainville, directeur de Greenpeace au Québec et responsable de la campagne forêt qui a commenté l’étude. .../...»





2014/12/23

Coup dur pour l'industrie du recyclage au Québec






La Presse
Hélène Baril

CANADA

«Le Québec, un important producteur mondial, ne fabriquera plus de papier journal contenant des fibres recyclées, avec la fermeture de l'atelier de pâte désencrée de Kruger à Bromptonville, le dernier encore en activité.

»C'est un autre coup dur pour l'industrie du recyclage au Québec, qui se porte déjà très mal. Le papier, le verre et le plastique récupérés à grands frais sont de plus en plus expédiés dans les sites d'enfouissement ou exportés en Asie.

»Chez Kruger, on explique qu'on n'avait pas le choix. La demande n'était tout simplement plus là, dit Daniel Archambault, vice-président exécutif et chef de l'exploitation de Kruger, lors d'un entretien avec La Presse Affaires. .../...»





2014/12/22

«Newsletter L&I» (n.º 35, 2014-12-22)




Pescadores (Brasil)

Pescadores terão carteirinha com chip para inibir fraudes no setor [web] [intro]

Skarp S60 é um “cevador com controle remoto” [web] [intro]

Ministério da Pesca lança Sinpesq, sistema de gestão integrada [web] [intro]

Programa de Apoio ao Desenvolvimento da Aquicultura e Pesca - FNE Aquipesca [web] [intro]



Doenças tropicais (Portugal, África lusófona)

Gulbenkian junta esforços e cientistas para conseguir apoios nas doenças tropicais [web] [intro]

3º Congresso Nacional de Medicina Tropical [web] [intro]

À procura de consenso na prevenção de doenças tropicais [web] [intro]

Equipa de cientistas portugueses descobre bactérias benéficas que protegem contra malária [web] [intro]



Productos pesqueros sostenibles

Clearwater Seafoods Recibe Premio a la Innovación Rabobank [web] [intro]

Nuevas soluciones tecnológicas para la los productos pesqueros (CONSERVAPESCA) [web] [intro]

Bahía Blanca, primer puerto pesquero artesanal de Perú, beneficiará a 1,600 pescadores artesanales [web] [intro]

Los consumidores españoles quieren productos del mar sostenibles [web] [intro]



Vêtements

Des Vêtements Anti-Ebola De Argaman (Israël) Avec Ultrasons [web] [intro]

Pops by BewellConnect®, la nouvelle technologie innovante de communication destinée aux objets connectés [web] [intro]

Des vêtements sans fil [web] [intro]

Mode et sécurité: Norton lance un jean antivirus [web] [intro]



Fuel cell technology

UNM jointly developed fuel cells win innovation award [web] [intro]

BMW Will Unveil Hydrogen Fuel Cell Technology, Additional i Services, at 2015 Detroit Auto Show [web] [intro]

Capturing Carbon as a Byproduct of Running a Fuel Cell [web] [intro]

Graphene discovery may revolutionise fuel-cell technology [web] [intro]





Licencia Creative Commons Licencia Creative Commons
Atribución-NoComercial
4.0 Internacional








2014/12/19

Mode et sécurité: Norton lance un jean antivirus






LINFO.RE

FRANCE

«Le numéro un de l’antivirus se lance dans une grande innovation en s’associant avec une marque de vêtements pour créer un jean sécurisant.

»La mode rencontre la sécurité dans ce projet signé Norton antivirus et la marque de vêtements américaine Betabrand. Il s’agit apparemment d’un simple jean, mais qui protège celui ou celle qui le porte des pickpockets numériques. "A l’heure des cartes de paiement et des passeports sans contact, la marque de vêtements américaine Betabrand et la société de sécurité informatique Norton s’allient pour lancer un pantalon et une veste équipés de poches à l’épreuve des ondes", lit-on dans les colonnes de Metro News ce mercredi. .../...»





2014/12/18

Des vêtements sans fil






Le Fil
Jean Hamann

FRANCE

«Des vêtements très branchés pourraient faire leur apparition au cours des prochaines années. Cette collection vestimentaire devrait intéresser les personnes souffrant de diabète, de problèmes cardiaques, d'épilepsie ou d'Alzheimer, les personnes âgées vivant seules ou même les pompiers ou les soldats en service. La particularité de ces vêtements? Ils seront faits d'un textile intelligent qui capte des informations biomédicales sur la personne qui les porte et les transmet, par WiFi ou cellulaire, à une centrale d'urgence ou à un répondant. Science-fiction tout ça? Pas si on en juge par un article que viennent de publier des chercheurs de la Faculté de sciences et de génie dans la revue Sensors.

»Dans cette étude, l'équipe pilotée par Younès Messaddeq du Centre d'optique, photonique et laser montre qu'elle est parvenue à produire une telle fibre et à l'intégrer à un textile. “La fibre que nous avons développée agit à la fois comme capteur et comme antenne, explique le chercheur. En théorie, nous pouvons modifier la surface de la fibre pour qu'elle capte des informations sur le taux de glucose, le rythme cardiaque, l'activité cérébrale, les mouvements, les coordonnées spatiales ou autre chose. Chaque fibre aurait une fonction qui lui est propre.” .../...»





2014/12/17

Pops by BewellConnect®, la nouvelle technologie innovante de communication destinée aux objets connectés






Zonebourse.com

FRANCE

«Pops est une solution de connectivité évolutive ou clé en main créée par Orange qui allie matériel et logiciel pour permettre à tous les équipementiers sportifs, les acteurs de la mode et du bien-être de créer des vêtements et des accessoires connectés, capables de communiquer à distance. La technologie Pops, qui fonctionne sur les réseaux mobiles en s'appuyant sur les plateformes M2M d'Orange, s'insère facilement dans tous les vêtements et accessoires. La solution Pops, commercialisée en Europe au premier semestre.

»2015, est d'ores et déjà présente chez deux partenaires: Pops by Quiksilver et Pops by Cityzen Sciences. Avec Pops By BewellConnect®, VISIOMED GROUP devient le partenaire d'Orange pour les objets de santé connectée.

»Grâce à l'alliance de ces 2 innovations, VISIOMED GROUP et Orange souhaitent rendre possible en toute simplicité la télémédecine à grande échelle en s'affranchissant des contraintes liées à l'installation et à l'utilisation de liaisons Internet fixes (connexions en mobilité, accès aux personnes âgées, etc.).

»Les deux partenaires ont présenté leur innovation MyHealthBox® en exclusivité mondiale sur le stand d'Orange à l'occasion du Forum exposition “Osons la France, tous visionnaires” qui a mis à l'honneur, du 4 au 7 décembre 2014, la France qui ose, innove, entreprend et crée les emplois de demain. .../...»





2014/12/16

Des Vêtements Anti-Ebola De Argaman (Israël) Avec Ultrasons






Jerusalemplus.com

FRANCE

«L’été 2014 a été marqué par une catastrophe sanitaire de taille : la fulgurante épidémie du virus Ebola qui a déjà provoqué plus de 3.000 morts et qui, au moment où j’écris ces lignes, continue à ravager l’Afrique de l’Ouest. Ce triste bilan confirme la nécessité de disposer de moyens efficaces pour enrayer Ebola et les épidémies similaires. Une solution pour lutter contre la propagation de tels virus pourrait être trouvée dans le port de… vêtements anti-viraux ! Argaman Technologies, une jeune et innovante start-up israélienne, a développé des vêtements aux propriétés pour le moins étonnantes.

»Imaginez des vêtements d’apparence normale, fabriqués à partir de matériaux classiques, tels que le coton ou la laine, mais offrant une protection inégalée contre le feu, le développement de bactéries et de virus et permettant même une régulation optimale de la température corporelle. Une utopie relevant d’un futur lointain ? Même pas. Grâce aux récents progrès technologiques réalisés par la start-up israélienne Argaman Technologies, le rêve est en train de devenir réalité. .../...»





2014/12/15

«Newsletter L&I» (n.º 34, 2014-12-15)




Fitoterapia (Brasil)

Seminário discute implantação de hortos de plantas medicinais [web] [intro]

Empresas espanholas visitam a Funed em busca de parcerias na área de biotecnologia [web] [intro]

Plantas da Caatinga podem revolucionar indústria farmacêutica e de cosméticos [web] [intro]

Fitoterápicos: o que é e quais são os benefícios [web] [intro]



Sustentabilidade (Portugal, África lusófona)

Green Project Awards Portugal – Quem somos [web] [intro]

Novos motores de crescimento que estimulem a criação de riqueza, ao mesmo tempo que promovem a inclusão social e a sustentabilidade ambiental: é este o desafio do futuro [web] [intro]

Ideias de Origem Portuguesa chamadas à Fundação Calouste Gulbenkian [web] [intro]

A Universidade de Lisboa é novo parceiro europeu na vida saudável e envelhecimento activo [web] [intro]



Infancia

Un informe de UNICEF afirma que la innovación puede impulsar el cambio para los niños más desfavorecidos [web] [intro]

Más de 1.500 alumnos de primaria comienzan en enero un programa educativo pionero para aprender salud ambiental en la escuela [web] [intro]

Contenidos de calidad para la infancia y la adolescencia en los medios nacionales uruguayos [web] [intro]

América Latina falla en educación temprana e innovación [web] [intro]



Métiers

Le 59e Salon des métiers d'art de Montréal: ludique et innovateur [web] [intro]

Transformons nos façons de s’organiser et de travailler ensemble pour susciter de l’innovation dans les cœurs de métiers [web] [intro]

Le bois, un matériau vivant, des métiers innovants [web] [intro]

Salon des métiers d'art: les créateurs d’ici, innovateurs de demain [web] [intro]



Democracy

Social innovation and the challenge of democracy in Europe [web] [intro]

President of the Federal Republic of Nigeria Goodluck Jonathan said democracy should be strengthened by robust debates, innovative ideas and patriotism [web] [intro]

Booker, King: Don't destroy the open Internet [web] [intro]

Remarks at the 20th Anniversary of the Summit of the Americas [web] [intro]





Licencia Creative Commons Licencia Creative Commons
Atribución-NoComercial
4.0 Internacional








2014/12/12

Salon des métiers d'art: les créateurs d’ici, innovateurs de demain






L'Avantage
Adeline Mantyk

FRANCE

«Avec ses 48 exposants, en grande majorité bas-laurentiens proposant des produits diversifiés et affichant les nouvelles tendances des créateurs, ce 15e Salon rappelle toute l’importance de l’achat local des produits des métiers d’art: “Nous sommes conscients qu’en ces périodes troublées, les visiteurs se tournent moins vers les métiers d’art. Il y a des choix à faire: on peut s’acheter 25 planches à découper à 10 $ dans un grand magasin, qui ne dureront pas un an, ou s’acheter une seule planche de bois à 80 $ mais qui durera 10 années. On peut en avoir moins mais mieux avec les métiers d’art et j’ai bon espoir pour notre génération”, précise Anne-Françoise Gondard, directrice de la Corporation des métiers d’Art du BSL, qui organise l’événement. Elle considère également que si l’économie régionale est encouragée par l’achat local, c’est toute la région qui en bénéficie: “Quand on fait travailler son milieu, on peut continuer à y vivre, car si on ne le fait pas, il dégénère rapidement, surtout dans les régions. Il faut participer à l’économie locale, ce sont de bonnes entreprises qui font vivre le pays et qu’il faut encourager. Les créateurs tirent la locomotive vers le haut, ces sont des innovateurs”, explique Anne-Françoise Gondard. .../...»





2014/12/11

Le bois, un matériau vivant, des métiers innovants






Courrier de l'Eure
Florent Lemaire

FRANCE

«Le lycée Boismard accueillait la deuxième Journée technique du bois, le jeudi 27 novembre 2014.

»Quinze élèves ont participé à un concours, tout au long de la journée, démontrant leur savoir-faire en ébénisterie, menuiserie et tapisserie.

»La deuxième journée technique du bois s’a déroulée jeudi 27 novembre 2014 au lycée Boismard de Brionne. L’établissement avait une nouvelle fois organisé l’événement avec Anoribois, l’interprofession de la filière forêt-bois de Haute-Normandie. “Nous l’avons voulue locale et innovante. Il faut construire les savoir-faire de demain et découvrir les techniques d’avenir”, explique Frédéric Delamare, le proviseur de l’établissement spécialiste des métiers d’art, de l’agencement et de l’ameublement. Conférences, découverte des différentes filières proposées par le lycée, visites des ateliers et démonstrations de machines et produits innovants ont rythmé la journée, qui se présentait d’abord comme un moment de rencontre et d’échanges entre professionnels, mais aussi entre le lycée et les filières professionnelles. “Le lien entre eux est important. La relation école-entreprise doit se renforcer. Nos élèves d’aujourd’hui sont les collaborateurs des entreprises, demain”, estime Frédéric Delamare.

»Les lycéens ont pu montrer l’étendue de leur savoir-faire, à travers le concours que le lycée avait organisé. Trois équipes de cinq élèves (deux en ébénisterie, un en menuiserie, un en tapisserie en siège, un en tapisserie en décor) avaient à réaliser, en neuf heures maximum, un fauteuil-bibliothèque, imaginé par Arnaud Haudiquer, professeur du lycée. Une belle vitrine pour un matériau bien vivant et des professions qui utilisent certes une matière première traditionnelle, mais qui font appel à l’innovation pour la transformer.»





2014/12/10

Transformons nos façons de s’organiser et de travailler ensemble pour susciter de l’innovation dans les cœurs de métiers






Les Échos
Véronique Henaff

FRANCE

«L’innovation managériale, tremplin pour la révolution du Big data

»Tandis que se profile sous nos doigts la très prochaine révolution de la Data, les entreprises françaises accusent déjà un retard significatif dans le passage au numérique.

»Qui plus est, en vrac, de maussades indicateurs clignotent (*) : 43 % seulement de nos entreprises sont en ligne et 11 % vendent sur Internet, sur les 100 premières entreprises du CAC 40, Free est la seule de moins de 30 ans et l’âge moyen au sein de ce même CAC est de 102 ans, des milliers de “jeunes pousses” se créent chaque année, mais très peu se développent.

»Nous manquons cruellement d’informaticiens et dans l’enceinte de l’École de la République, en dépit de formidables initiatives locales, rien ne change : le “discours univoque explicatif”, dixit Michel Bouchaud, proviseur du prestigieux lycée Louis-le-Grand, reste la règle. Les grandes entreprises ont terriblement du mal à s’adapter, trop lentes, trop peureuses, des raisonnements quartermistes, des freins sécuritaires à tous les étages des hiérarchies existantes. Enfin, nous persistons avec une attitude réglementaire défensive héritée de notre tragique maginite chronique. .../...»





2014/12/09

Le 59e Salon des métiers d'art de Montréal: ludique et innovateur






patwhite.com
Fanny Beaulieu Cormier

CANADA

«Depuis quelques années, le Salon des Métiers d’art de Montréal est devenu à mon agenda une coutume. Je m’y réfère pour mes cadeaux de Noël pendant que mes yeux gourmands de créativité se régalent. Ce que j’envie avant tout à ce salon est son originalité et l’authenticité des produits présents. Petit aperçu sur cette 59e édition qui se tient à la Place Bonaventure du 5 au 21 décembre inclusivement.

»Étant constitué de plus de 350 exposants dont 61 nouveaux cette année, il va sans dire que c’est l’endroit par excellence pour votre magasinage de temps des fêtes. On y retrouve une grande variété de trouvailles et ce, pour tous les budgets!

»Afin de vous aider dans cette jungle artistique, l’espace a été divisé par 6 sections bien concises. On y retrouve les métiers d’art décoratif, d’art mode, d’art de table, d’art design, d’art à offrir, ainsi que le pavillon des saveurs.

»Tout en me laissant vagabonder au gré de mes envies soudaines, quelques artisans ont su me charmer par leur lucidité, leur dévouement ou encore leur inventivité. Voici donc 5 coups de cœur que j’ai eus lors de ma visite et que j’aimerais partager avec vous. .../...»





2014/12/08

«Newsletter L&I» (n.º 33, 2014-12-08)




Inovativos (Brasil)

O Brasil que não se vê, muito maior do que o Brasil que se vê [web] [intro]

Falta de infraestrutura para inovar torna Brasil o país da inovação zero [web] [intro]

Empreendedores do InovAtiva conquistam investidores e parcerias [web] [intro]

As 12 características das pessoas altamente criativas [web] [intro]



Inovação tecnológica (Portugal, África lusófona)

Ubitricity busca solução para carregar carros elétricos [web] [intro]

A Destruição de Modelos Económicos e Os Países Lusófonos [web] [intro]

Murade Murargy: «Governos têm de adotar medidas para facilitar fluxo de bens e serviços nos países da CPLP» [web] [intro]

Há 11 professores portugueses entre os mais inovadores do mundo, diz a Microsoft [web] [intro]



Innovación empresarial

Empresas buscan innovar ante lento avance económico [web] [intro]

5 elementos de una franquicia exitosa [web] [intro]

En Sandwich Qubano, «el secreto es la innovación». La cadena de comidas rápidas
está cumpliendo 35 años y acelera
su expansión internacional [web] [intro]

Manuel Romero: «La rentabilidad del enoturismo es aún una asignatura pendiente para
muchas bodegas» [web] [intro]



Innovation sportive

Paris veut devenir championne du monde de l’innovation sportive [web] [intro]

Le sport comme facteur d’innovation et de croissance économique [web] [intro]

Soirée de gala chez Decathlon: L'innovation awards [web] [intro]

Doha, «capitale mondiale du sport»? [web] [intro]



Hybrid cloud

How the enterprise can embrace hybrid cloud [web] [intro]

A Good Hybrid Cloud Case Study--Asheville Shows How Hybrid Should Be Done [web] [intro]

Your hybrid cloud environment is a dog, but what kind? [web] [intro]

What to consider when negotiating a hybrid cloud SLA [web] [intro]





Licencia Creative Commons Licencia Creative Commons
Atribución-NoComercial
4.0 Internacional








2014/12/05

Doha, «capitale mondiale du sport»?






L'Orient-Le Jour

LIBAN

«Le Qatar cherche à montrer qu’il est à la pointe de l’innovation dans le monde du sport. Le stade al-Khalifa, qui accueillera le Mondial 2022 de football, a ainsi été modernisé et équipé d’un système de climatisation, indispensable lorsque les températures dépassent 45 degrés en été.

»Malgré les tourmentes, l'appétit du Qatar est insatiable et l'émirat s'impose comme un acteur incontournable pour l'organisation de grands événements.

»Les accusations de corruption ou d'exploitation sur les chantiers du Mondial 2022 n'entament en rien l'appétit du Qatar, qui s'impose comme un acteur incontournable du sport, outil de prestige pour ce petit émirat immensément riche.

»Le Qatar vient d'obtenir l'organisation des Mondiaux d'athlétisme en 2019, peu après que la commission d'éthique de la Fifa eut jugé qu'il n'y avait pas lieu de remettre en cause l'attribution de la Coupe du monde de foot 2022, malgré les accusations de corruption. Entre-temps, ce pays du Golfe, détenteur des troisièmes réserves mondiales de gaz naturel, n'avait pas hésité à pêcher hors de sa sphère géographique en proposant d'accueillir en cas de besoin la Coupe d'Afrique des nations (CAN) 2015 après la défection du Maroc. .../...»





2014/12/04

Soirée de gala chez Decathlon:
L'innovation awards






Stade 2.0
Andrea de Santis
Thomas Bonnavent

FRANCE

«Tout le gratin de Decat’ était présent au Zenith de Lille pour élire l’Innovation sportive de l’année, à l’occasion de la 9ème édition de l’Innovation Awards. Une soirée idéale pour créer une émulation au sein du groupe Decathlon et découvrir les nouveaux produits de demain, bientôt en rayon. Quel est le lauréat cette année? Stade2.0 vous détaille la soirée.

»Depuis de nombreuses années, l’innovation est au coeur de toutes les stratégies de Decathlon, mais aussi ses marques Passsion (Quechua, Domyos, Btwin…). Depuis 2005, le talent des créateurs est mis en avant lors de la cérémonie des “Innovation Awards”.

»Nouveaux usages, technologies innovantes, ergonomies, nouvelles formes, tous les domaines de création sont présentés et récompensés. Cette année, la cérémonie a eu lieu le 9 octobre 2014 au Zénith de Lille. Cet événement présente dix produits innovants pré-sélectionnés par un jury interne. L’innovation Award est une soirée interactive puisque le public présent dans la salle, mais aussi sur Internet, a la possibilité d’élire l’innovation sportive de l’année. Un public homogène de 3500 personnes internes à la marque Decathlon (fournisseurs, employés des marques passions ou de magasins…) pesant 7,4 milliards de chiffres d’affaire en 2013, ont pu découvrir pendant un peu plus de deux heures ces 10 produits. .../...»





2014/12/03

Le sport comme facteur d’innovation et de croissance économique






gouvernement.lu

LUXEMBOURG

«En prélude de la réunion des ministres des Sports au Conseil de l’UE, ce mardi 25 novembre 2014 à Bruxelles, le ministre Romain Schneider, en tant que future Présidence du Conseil de l'UE (2e semestre de 2015), a participé à un déjeuner de travail dédié au dialogue structuré dans le sport. À cette occasion, un échange a eu lieu sur le thème du sport et de l’innovation qui a permis notamment à quatre entreprises actives dans le secteur sportif de présenter leurs produits innovants.

»Par la suite, les ministres des Sports de l’UE ont adopté les conclusions du Conseil sur "le sport comme facteur d’innovation et de croissance économique", invitant les États membres notamment à "encourager les initiatives qui seraient susceptibles de contribuer à stimuler la croissance et à mieux explorer les possibilités d’innovation qu’offre le sport pour l’économie dans son ensemble". Romain Schneider a souligné l’importance de ces conclusions et a salué "l’audace dont la Présidence a fait preuve en inscrivant le sport parmi les secteurs qui peuvent contribuer à dépasser la crise économique et financière". Si le sport est souvent ignoré lorsqu’on parle d’innovation, Romain Schneider a remercié la Présidence pour avoir démontré que le sport peut contribuer à la compétitivité et à la croissance européenne. .../...»





2014/12/02

Paris veut devenir championne du monde de l’innovation sportive






01Business
Xavier Biseul

FRANCE

«Sur une plateforme de 2 200 m2, le temple du rugby parisien accueillera des startups spécialisées dans l’innovation sportive.

»Big data, objets connectés, géolocalisation, cyber-sports, billetterie, événementiel, textile intelligent... les domaines où les nouvelles technologies améliorent les performances des sportifs sont légion. C’est aussi un marché florissant sur lequel la ville de Paris entend se positionner. Les Français dépensent chaque année plus de 35 milliards d’euros pour le sport, soit près de 2 % du PIB. .../...»





2014/12/01

«Newsletter L&I» (n.º 32, 2014-12-01)




Emprego (Brasil)

Steve Jobs não conseguiria emprego na Apple de hoje, diz cofundador Steve Wozniak [web] [intro]

Movido pelo “espírito de garagem” [web] [intro]

Reforma de Marconi quer Estado mais útil pra sociedade. Cerebraço é mais inteligente do que bundaço [web] [intro]

2º dia do Congresso Facesp é marcado por homenagem a associações e apresentação do Empresômetro pelo ministro Afif [web] [intro]



Emprego (Portugal, África lusófona)

Melhores condições, melhores empregos e crescimento [web] [intro]

Oportunidades de financiamento para empresas [web] [intro]

O primeiro-ministro chinês Li Keqiang quer criação de empregos e inovações via internet [web] [intro]

O LIDE Angola, Grupo de Líderes Empresariais, realiza um debate com tema Crescimento Económico, Protecção Social e Combate à Pobreza [web] [intro]



Empleo

Un tipo de dirección muy diferente [web] [intro]

El difícil salto para dejar de ser start up... ¿y ser un Google o un Facebook? [web] [intro]

Innovar sí, pero con mucho «sentidiño» [web] [intro]

Para la creación de puestos de trabajo, el XIII Foro de Ciudades por el Empleo apuesta por la cultura, el talento, la innovación y la creatividad [web] [intro]



Emploi

Réquisitoire de le gourou de la nouvelle économie Takeshi Natsuno contre les entreprises manufacturières [web] [intro]

"Emploi store", simulateur de droits sociaux... quand l’administration se met au numérique [web] [intro]

GES 2014/ Ali Bongo Ondimba: «Mettre les femmes et les jeunes au cœur du développement» [web] [intro]

Lutte contre le chômage et le sous-emploi: Sommet mondial des services publics d’emploi (SPE) à Paris [web] [intro]



Employment

Doing away with human employees is not the answer, but redistributing them [web] [intro]

How young entrepreneurs are innovating in agriculture (Agriculture 2.0) [web] [intro]

A Major Long-Term Change In The Labor Market Is Bad News For The US Economy [web] [intro]

EU Programme for Employment and Social Innovation (EaSI) [web] [intro]





Licencia Creative Commons Licencia Creative Commons
Atribución-NoComercial
4.0 Internacional








2014/11/28

Lutte contre le chômage et le sous-emploi: Sommet mondial des services publics d’emploi (SPE) à Paris






L’Indicateur du Renouveau
via Malijet

MALI

«Du 18 au 20 novembre 2014 dernier, s’est tenu à Paris (France) le sommet mondial des services publics d’emploi (SPE). C’était à la faveur du conseil d’administration de l’Association mondiale des services publics d’emploi (Amsep), une organisation qui regroupe les services publics d’emploi de plus de 100 pays. Le thème principal de la rencontre de Paris était “dynamique de l’innovation et gestion des idées dans les SPE”. A l’instar des pays membres, le Mali y a pris une part importante, à travers la délégation de l’ANPE conduite par son directeur général, Arouna Modibo Touré, accompagné du chef du service coopération au département coopération et migration (DCM).

»Dans un contexte mondial caractérisé par une crise sans précédent de l’emploi et un taux élevé de chômage jamais égalé, les SPE sont engagés dans des processus de modernisation et de management de l’innovation de leurs services et de leurs organisations, pour accomplir leurs missions d’accompagnement des demandeurs d’emploi, d’appui au recrutement et de lutte contre le chômage.

»Ils partagent les mêmes défis. Dans un environnement de mutations économiques, sociales, technologiques, ils doivent être réactifs et créatifs et améliorer l’efficacité et la qualité des services qu’ils proposent pour contribuer à corriger les dysfonctionnements du marché du travail.

»“Les dynamiques d’innovation et management des idées dans les SPE”, thème choisi pour la rencontre, constituent des systèmes d’intelligence et de mobilisation d’expertise indispensables pour la modernisation des SPE. Ainsi, l’Amsep a pris l’habitude de s’appuyer sur des processus internes et des ressources externes pour faire face aux défis à relever.

»L’objectif du sommet de Paris était de partager les expériences et les bonnes pratiques, particulièrement en matière de méthodologies de développement des innovations et d’échanger sur les résultats et les priorités stratégiques, politiques ou opérationnelles qui en découlent.

»En clair, il s’agissait pour SPE de partager les résultats déjà obtenus en la matière par certains ; d’élaborer de bonnes pratiques transposables dans les différents SPE et d’identifier des idées d’amélioration des services ou des organisations à mettre en place au niveau de chaque SPE.

»Les innovations peuvent porter sur les services, les modalités de leur délivrance, les processus, la gouvernance avec des partenaires. Elles peuvent comprendre une dimension technologique, organisationnelle, sociale.

»Elles sont avant tout fonctions des nouveaux défis que les SPE doivent être en mesure de relever constamment, notamment en matière de lutte contre le chômage des jeunes, la mobilisation des compétences ; l’incitation à la mobilité, les partenariats nécessaires, l’accessibilité et l’adaptation des services, la lutte contre la sélectivité ou la discrimination sur le marché du travail, etc. Autant de défis communs à tous les services publics d’emploi actuellement.

»Les dynamiques d’innovation et de management des idées, fondées sur ces ressources externes ou internes constituent des systèmes d’intelligence et de mobilisation d’expertises indispensables pour la modernisation de nos SPE.

»En plus du conseil d’administration, qui s’est tenu dans la matinée du 18 novembre, plusieurs autres activités étaient à l’agenda du sommet de Paris, notamment des séminaires, des tables rondes et des ateliers thématiques sur des questions relatives à l’emploi, à la lutte contre le chômage et le sous-emploi, toutes importantes les unes les autres.

»Développés par d’éminents experts venus de partout au monde, les participants ont eu droit à plusieurs exposés et débats sur des thématiques telles que : “méthodologies de l’innovation” animé par Alex Taylor ; “l’innovation à Pôle emploi” par Reynald Chapuis, directeur Innovation et responsabilité sociale de l’entreprise à Pôle emploi, France ; “liberté et flexibilité” par Martin Fitches, directeur stratégie internationale, DWP, Royaume Uni ; “Dynamiques de l’Innovation et idées nouvelles dans le management d’un SPE” par Matias Barroetavena, secrétaire d’Etat à l’Emploi, Argentine, entre autres.

»Les 3 ateliers thématiques portaient respectivement sur “innovations de produits ou de services (nouveaux produits ou nouvelles façons de fournir des services aux usagers des SPE, à travers notamment le e-learning)” présidée par Reynald Chapuis de Pôle emploi (France) ; “innovations des processus (nouvelles façons de créer des processus organisationnels genres centres d’appel, approche “lean”, bases de données...), une séance présidée par Ulf Norman, coordinateur international de Arbeitsformedlingen, Allemagne ; “innovations stratégiques et de gouvernance (différenciation des services selon les publics, transformation des modes d’accomplissement des missions par l’externalisation, la déconcentration et la décentralisation de certaines compétences), une séance présidée par Jean-Pierre Callais, responsable du département coopération internationale à Pôle emploi (France), entre autres.

»Comme, on peut le constater, les participants n’ont pas du tout chômé pendant les 3 jours, qu’a duré la rencontre de Paris, tant le programme était riche en activités. Il importe de souligner que l’Amsep a été fondée le 18 octobre 1988, à l’OIT à Genève, dans le but d’ouvrir une plateforme informelle pour l’échange de bonnes pratiques dans le domaine des services de l’emploi.

»Initialement lié au siège de l’OIT, le secrétariat exécutif de l’Amsep devint rapidement un bureau ayant ses propres ressources. Le secrétariat exécutif a été établi à Vienne et à Paris et depuis 2003, il est basé à Bruxelles dans les locaux du VDAB, le service public de l’emploi flamand. Association internationale à but non lucratif (AISBL) de droit belge, les ressources de l’Amsep et le personnel du secrétariat proviennent de généreuses contributions de divers services publics de l’emploi.

»L’Amsep est aujourd’hui une organisation influente dans les différentes régions du monde, représentant l’expertise de plus d’un million d’employés et travaillant main dans la main avec de puissantes organisations internationales. Ses instances de décision sont l’assemblée générale et le conseil d’administration. Son secrétariat exécutif est basé à Bruxelles, en Belgique. Elle demeure le seul réseau mondial de décideurs dans le domaine des services publics de l’emploi.

»L’Amsep apporte de facto une valeur ajoutée dans les domaines de l’emploi, de la migration et de l’éducation en établissant des points de référence au sein de l’organisation et entre les régions du monde, et en transférant des ressources des membres plus développés à ceux qui le sont moins. Elle apparait ainsi comme un instrument de solidarité au service de la performance des structures publiques d’emploi.

»Aussi, organise-t-elle chaque année des activités dans toutes les régions du monde pour les services publics de l’emploi et autres organisations invitées : conférences, ateliers, évaluations par les pairs, activités menées grâce au fonds de coopération et enquêtes sur les stratégies et résultats des services publics de l’emploi.

»Les activités sont organisées en collaboration avec nos membres et partenaires. Toutes les activités visent à atteindre les objectifs de l’Amsep et lui permettre de devenir un partenaire actif sur la scène mondiale, une plateforme d’apprentissage et de développement des connaissances et un soutien au développement des capacités de ses membres.

»L’AMSEP compte à ce jour quelques 100 services publics d’emploi (SPE) membres, répartis entre les 5 zones géographiques régionales (Afrique, Amériques, Asie-Pacifique, Europe, Moyen-Orient et pays arabes). Sa structure régionale en Afrique est l’Assep (Association africaine des SPE) dont est membre l’Agence nationale pour l’emploi (ANPE).

»Outre le Mali, les autres pays membres de l’Assep/Amsep sont : l’Algérie, le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, les Comores, la Côte d’Ivoire, le Congo-Brazza, Djibouti, le Gabon, la Guinée-Conakry, le Kenya, le Maroc, la Mauritanie, le Niger, la République Centrafricaine, la RD Congo, le Sénégal, la Tanzanie, le Tchad, le Togo, la Tunisie et le Zimbabwe.

»L’Organisation internationale du travail (OIT) et l’Union européenne (UE) y sont observateurs.»



Image: Mali Actu sur Facebook



2014/11/27

GES 2014/ Ali Bongo Ondimba: «Mettre les femmes et les jeunes au cœur du développement»






Gaboneco

GABON

«Invité à prendre part à la 5ème édition du Global Entrepreneurship Summit (GES) organisée cette année à Marrakech au Maroc, le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, a profité de cette occasion pour partager avec l’assistance, sa vision de l’entreprenariat des jeunes et des femmes, piliers du processus de développement du pays énoncé dans le Plan stratégique Gabon Emergent (PSGE).

»Créé en 2010 à l’initiative du président américain Barack Obama, le Global Entrepreneurship Summit (GES), dans sa 5ème édition, se tient actuellement à Marrakech au Maroc, sur le thème “Explorer la puissance de la technologie en faveur de l’innovation et de l’entreprenariat”.

»Pour l’occasion, le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, présent à Marrakech, a été invité à partager, devant une assistance constituée de personnalités politiques et économiques, sa vision de l’entreprenariat, facteur de développement des Nations.

»“Nos sociétés doivent résolument pouvoir anticiper, s’adapter, changer, faire preuve de pragmatisme et d’innovation. Sinon, elles pourraient connaître le déclin”, a averti Ali Bongo Ondimba, s’inspirant du modèle gabonais décliné dans le PSGE et pour qui l’innovation, le changement de mentalités et l’ouverture vers le monde, sont des gages de progrès.

»Rompre avec les anciennes pratiques. Ne plus aspirer à la facilité. Oser et ne plus se contenter de peu. Autant de pas à franchir par les Gabonais, et plus généralement les Africains, pour passer à l’étape supérieure : celle de l’Emergence.

»“Il est vrai que les hésitations ne sauraient manquer, entre le confort psychologique lié à une sécurité de l’emploi dans l’administration publique, et la prise de risques rattachée à l’entreprenariat dont les gains peuvent être autrement plus importants en cas de succès” . Revenant sur un aspect cher à sa vision de l’entreprenariat, Ali Bongo a rappelé le rôle que doivent jouer les femmes et les jeunes dans le processus de développement du pays.

»“Dans notre stratégie, et singulièrement dans notre contrat social, nous inscrivons la Femme au cœur de l’exigence de transformation sociale, de la lutte contre les inégalités, la pauvreté et l’exclusion. Elle est pour nous au cœur du développement. (...) Nous comptons sur elle et sur ses capacités entrepreneuriales ainsi qu’elle l’a été depuis les fondements de notre société traditionnelle jusqu’à ce jour. (...) Il en est de même pour la jeunesse dont l’ouverture au monde, le dynamisme, la propension aux nouvelles technologies sont des atouts indéniables à prendre en compte à travers une éducation entrepreneuriale, des stages professionnalisants et des mesures publiques incitatives”.

»Parmi les mesures incitatives et d’accompagnement, le Fonds “Train my Generation” lancé lors de l’édition 2013 du New York Forum Africa, et plus récemment, à l’issue de l’édition 2014 du même événement, la création du Grand Prix de l’Excellence.

»“Lors de la dernière édition du New York Forum Africa, la jeunesse s’est exprimée. Elle a manifesté son optimisme en l’avenir tout comme ses aspirations en un monde meilleur avec plus d’opportunités, des emplois et de meilleures conditions de vie. (...) C’est pourquoi, pour encourager et promouvoir l’entreprenariat, j’ai pris l’initiative de créer le Grand prix de l’Excellence qui récompensera les meilleurs entrepreneurs gabonais dès le 5 décembre prochain”.

»Concours mettant en compétition de jeunes entrepreneurs et porteurs de projets gabonais, répartis en deux catégories –Action et Espoir – le Grand Prix de l’Excellence se veut une vitrine d’encadrement, d’accompagnement (dans divers domaines : stratégique, technique, relationnel et de la communication) de jeunes entrepreneurs gabonais.

»La phase finale dont le dénouement sera connu le 5 décembre prochain, récompensera une vingtaine de lauréats qui recevront des prix allant de subventions de 500.000 francs CFA, à 37.500.000 francs CFA pour le Grand Prix.

»Pour leur permettre de nouer des contacts avec de potentiels partenaires internationaux, Ali Bongo Ondimba a invité les 8 candidats de la catégorie Action du Grand Prix de l’Excellence, à prendre part avec lui, au GES 2014 à Marrakech.

»Ce concours “vient renforcer l’affirmation d’une nouvelle génération d’acteurs économiques, sans complexe et ambitieuse, ouverte sur le monde ; celle de jeunes entrepreneurs gabonais, croyant en eux-mêmes et oeuvrant à relever le défi générationnel : celui du Gabon”, a renchéri le chef de l’Etat, avant de rappeler les efforts consentis par le pays pour améliorer son climat des affaires. .../...»