2013/12/06

«Cinq innovations pour aider les pays émergents»




«Le générateur électrique à urine

»En attendant de découvrir un jour une énergie universelle, gratuite et non polluante, qui pourrait alimenter une lampe, un radiateur, un ordinateur connecté ou une voiture, voici quelques bonnes idées, parfois farfelues mais très concrètes.

»Quatre collégiennes du Nigeria ont mis au point un générateur d’électricité qui carbure à l’urine plutôt qu’au diesel. A Lagos, une mégapole de 15 millions d’habitants qui vivent au rythme des coupures d’électricité, le projet, encore au stade expérimental, étonne et suscite des espoirs. Ce système mis au point par Duro-Aina et ses amies est simple : une cellule électrolytique est trempée dans de l’urine pour en extraire l’hydrogène. Une fois isolé, cet hydrogène 100 % d’origine naturelle est poussé dans le générateur pour l’alimenter avec cette énergie gratuite. Les collégiennes espèrent, avec un seul litre d’urine, pouvoir alimenter en électricité quelques ampoules, une télévision et un ventilateur pendant six heures.



»Le WiFi par ballon

»Google étudie actuellement un système pour développer des réseaux haut débit sans fil diffusés, notamment, grâce à des ballons dirigeables. L’Asie du Sud-Est mais également l’Afrique subsaharienne seraient parmi les premières concernées. En servant de relais à environ 30 000 mètres au-dessus du sol, ces ballons permettraient d’envoyer des signaux à des centaines de kilomètres à la ronde via des fréquences télé inutilisées. Le marché représente un milliard de personnes à connecter...



»La pâte contre la famine

»La malnutrition est responsable d’environ 60 % des décès des enfants dans le monde. Devant cette situation insupportable, deux scientifiques français, André Briend (pédiatre nutritionniste) et Michel Lescanne (ingénieur agroalimentaire), ont mis au point une pâte à base d’arachide prête à l’emploi : le Plumpy’Nut.

»Son goût ressemble à celui du beurre d’arachide en plus doux. D’une haute valeur nutritionnelle, cet aliment est reconnu par la FAO (Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture) comme nourriture thérapeutique. Aujourd’hui, 30 000 tonnes de cette pâte sont utilisées chaque année sur le terrain humanitaire.



»La lampe qui fonctionne grâce à la gravité

»Martin Riddiford et Jim Reeves, deux designers anglais, ont mis au point une lanterne qui fonctionne grâce... à la gravité. Le kit, “ GravityLight ”, se compose d’une ampoule Led et d’un sac contenant 9 kilos (de pierres ou de sable). En suspendant ce sac à la lampe, le poids va progressivement actionner une dynamo, créer de l’électricité et fournir ainsi trente minutes de lumière.



»La puce à dessaler l’eau de mer

»Alors que de plus en plus de pays souffrent de pénurie d’eau potable, les usines de dessalement d’eau de mer fleurissent. Mais les procédés actuels sont coûteux en énergie. Okeanos Technologies espère avoir trouvé la solution grâce à une micropuce. En générant un champ électrique, celle-ci permettrait de séparer le sel et l’eau. Montées en série dans des “ cartouches ”, ces puces pourraient ainsi être utilisées à grande échelle.»



Paris Match. Voir les crédits à le site de le journal.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire