2013/10/10

World Food Programme / Marie-Josiane Ogou: «Côte d’Ivoire: Avec le Fonds d’Innovation en matière de Genre, le PAM aide les groupements agricoles à devenir des fournisseurs des cantines scolaires»



«Le 31 juillet dernier, 13 groupements agricoles de Bouna et de Nassian dans la région de Bounkani à l’Est de la Cote d’Ivoire ont reçu des kits agricoles composés de motopompes, de kits d’irrigation goutte à goutte, de pulvérisateurs à dos, de dabas et de bottes de la part du PAM. Soutenue à travers le fonds d’innovation en matière de genre de l’agence, cette initiative vise à améliorer les conditions de vie et de la sécurité alimentaire des ménages des membres et favoriser l’approvisionnement des cantines scolaires de leurs villages en vivres produits localement.



»Le Fonds d’Innovation en matière de genre du PAM est un fonds spécial destinée à améliorer l’autonomisation des femmes à travers des projets et initiatives spécifiques dans le cadre des programmes du PAM.

»Bien que les groupements identifiés en Côte d’Ivoire soient composés d’hommes et de femmes, on note un fort pourcentage de femmes et qu’ils sont tous dirigés par des femmes dont seulement 15% sont alphabètes avec un niveau primaire ou secondaire. Ainsi à travers ce projet pilote, financé par une subvention d’environ 91 millions de francs CFA, le PAM vise à appuyer les groupements de production afin de réduire la pauvreté et l’insécurité alimentaire, en particulier des femmes et des enfants.

»L'objectif final du projet est de soutenir le processus de pérennisation du programme national d’alimentation scolaire en permettant, à terme, de couvrir au moins 30% des besoins en vivres des cantines scolaires, ainsi que les besoins alimentaires des ménages des communautés ciblées. En outre, l’appui permettra aux groupements d’accroître leurs compétences sur les techniques agricoles, dont la production de maraîchers de contre-saison et augmenter ainsi les revenus de leurs membres.


»Devenir autonome

»Depuis 1989, le PAM appuie les cantines scolaires en Côte d’Ivoire par la distribution de rations sèches et ce sont les parents qui fournissent les condiments pour la préparation des repas qui seront servis à midi à la cantine de l’école. En renforçant les activités de ces groupements à caractère économique, le PAM contribue à rendre disponibles les produits de consommation alimentaire au sein des ménages, ce qui profite aussi aux cantines scolaires existant dans les écoles des villages ciblés par le Fonds.

»Les activités qui seront entreprises dans le cadre de ce projet sont destinées à accompagner les agriculteurs tout au long du processus agricole, de l’approvisionnement en intrants et du matériel agricoles jusqu’à la formation technique et à la gestion et commercialisation des produits. Le projet vise aussi à sensibiliser les groupes et les communautés impliquées au crédit et à la gestion de l’épargne et mènera également une analyse axée sur le rôle des groupes de production des femmes dans la mise en œuvre du Programme intégré de Pérennisation des cantines scolaires (PIP/CS) et l'autonomisation des membres de ces groupes à travers ce programme.

»Le projet pilote est mis en œuvre par la Direction nationale des cantines scolaires (DNC), avec l’appui technique de l’Agence Nationale de développement rural (ANADER). Le PAM continuera d’appuyer le renforcement des capacités nécessaires à la DNC et aux communautés localement mobilisées autour des écoles afin de les rendre capables d’assurer le programme de façon autonome dans le moyen et le long terme.»



World Food Programme (WFP)








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire