2013/10/02

«Festival Crazy Strudel avec des spécialistes de l'innovation israélienne»



«La première édition de ce Festival sur l’innovation, la créativité et l’esprit d’entreprise se tiendra le dimanche 13 octobre de 11h00 à 23h00 à Paris, quartier Bastille.

»Cette “crazy journée” a l’ambition de combiner le sérieux des échanges et des réflexions - avec cinq tables-rondes réunissant des experts et entrepreneurs de renom, à une dynamique ludique : pause bagel pour le déjeuner, soupe bio dînatoire, concours du meilleur strudel, ainsi que des ponctuations musicales emblématiques des démarches innovantes. De nombreuses opportunités de networking et de rencontres seront créées tout au long de la journée, parmi lesquelles le concoursde “ pitches ”, le “ networking lunch ” et la soirée “night strudel” de clôture.

»Croyant à la transversalité comme levier de créativité, les organisateurs souhaitent accueillir un public volontairement diversifié : des professionnels de tous âges et de tous horizons, des “ graines d’entrepreneurs ”, des étudiants qui lancent leurs activités dès leurs diplômes en mains, et souvent en parallèle de leurs études, des acteurs économiques, managers de grandes entreprises ou patrons de PME qui considèrent la capacité d’innovation comme stratégique et qui veulent découvrir de nouvelles clés du dynamisme économique, de la créativité et de l’innovation, des personnes en transition professionnelle, qui envisagent de créer leur propre activité ou de rejoindre un projet innovant.

»Constatant un environnement économique et social morose, l’équipe du Festival se fixe pour objectifs de remettre en avant l’esprit d’innovation et ses ressorts, et de permettre à chacun d’identifier et (ré)activer ses talents créatifs en vue de les mettre en œuvre. Antoine Bebe, le fondateur du Crazy Strudel Festival nous confie : “Si nous arrivons à donner des idées, à susciter l’envie d’avancer, à renforcer l’esprit d’initiative, à inspirer les uns et les autres pour leurs projets, et si nous catalysons des rencontres fructueuses dans un cadre à la fois festif et professionnel, alors nous aurons réussi notre pari.” Ainsi les organisateurs veulent-ils sortir l’innovation de sa boîte exclusivement start-ups high-tech pour s’intéresser aux facteurs personnels et culturels qui produisent de l’innovation, de la créativité et du dynamisme entrepreneurial. Et cela concerne aussi les activités de service, du social ou du développement durable.

»Cette première édition consacre deux de ses cinq tables-rondes à l’innovation israélienne et aux liens entre pensée juive et innovation. Une autre séquence est consacrée aux différentes cultures innovantes dans le monde, notamment californienne, singapourienne ou suédoise. Au cours des débats, animés par des journalistes et experts de l’innovation seront abordés tant les aspects socioculturels des cultures innovantes que la motivation personnelle des entrepreneurs innovants. Des ateliers de préparation de pitches en plus petit comité sont également prévus pour un accompagnement plus personnalisé.

»L’originalité de cet événement organisé entièrement par des bénévoles, et qui vient de recevoir la recommandation de Bpifrance, la banque publique d’investissement, c’est cette convergence inattendue d’expressions économiques, artistiques, culturelles et humaines sur le principe du « mash up » où le télescopage des univers favorise la démarche créative. Cela est sans doute le reflet de l’équipe d’organisation, une bande d’amis, curieux du monde qui les entoure et qui partagent l’envie de stimuler les initiatives économiques, sociales et culturelles en France. Avec Antoine Bèbe, Anne Blozheimer, Pierre Cohen-Tanugi, Charles Elfassi, Uriel Goldberg, Esther Kagan et Laurence Mizrahi, le comité de pilotage réunit des professionnels de l’entreprise et des événements culturels, des experts des Ressources Humaines et de l’innovation, des coaches, une journaliste et des entrepreneurs. »



Israel Valley, Esther Kagan








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire